Sign in
Download Opera News App

 

 

46 soldats ivoiriens détenus: la CONASU invite les Maliens à se désolidariser de la junte au pouvoir

La Coalition Nationale pour le Sursaut (CONASU) a demandé le mardi 27 septembre 2022 à l'occasion d'un point de presse organisé dans la Commune de Cocody, à la Communauté malienne qui vit en Côte d'Ivoire " de se désolidariser de la junte au pouvoir au Mali en organisant des manifestations publiques en Côte d'Ivoire, à marquer leur solidarité au peuple de Côte d'Ivoire, singulièrement au Président de la Republique Son Excellence Alassane Ouattara", ont-ils souligné dans une déclaration lue devant les journalistes par Jean-Luc Gogoua membre du présidium de la CONASU.

Le présidium de la CONASU.

La CONASU a ensuite invité les maliens à condamner publiquement les injures proférées par leur Premier ministre Abdoulaye Maïga à la tribune de l'ONU.

En tout cas, ce point de presse fut l'occasion pour le présidium de la CONASU de dénoncer vigoureusement le discours du Premier ministre intérimaire Malien à la tribune de l'ONU.

C'est pourquoi, dans sa déclaration, la CONASU a invité le groupe de haut niveau de la CEDEAO qui se rend à Bamako le jeudi 29 septembre 2022 d'être ferme afin d'obtenir la libération des 46 soldats ivoiriens encore en détention au Mali en dépit des nombreuses médiations.

Très remonté contre la duplicité de la junte au pouvoir au Mali dans cette affaire des 46 soldats ivoiriens détenus Zanga Coulibaly président du présidium et ses camarades de la CONASU ont demandé aux émissaires de la CEDEAO d'être intransigeants dans leur médiation.

La CONASU a salué la détermination du Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres qui a donné la direction à suivre quant à la libération des 46 soldats ivoiriens toujours détenus au Mali. L'organisation a aussi salué la finesse et le savoir-faire diplomatique du Président Alassane Ouattara pour avoir porté le dossier des 46 militaires détenus à l'ONU au moment opportun.

La CONASU a également témoigné son soutien indéfectible à toutes les actions entreprises par le Président Alassane Ouattara dans le but d'obtenir la libération des 46 soldats ivoiriens en détention au Mali, mais tout en gardant les relations et les liens séculaires qui existent entre les deux pays voisins.

En définitive, Zanga Coulibaly a demandé aux ivoiriens de rester debout et de faire confiance aux institutions de la Republique et singulierement au Président Alassane Ouattara.

A.Z

Content created and supplied by: ZatteAlbert (via Opera News )

alassane ouattara bamako cedeao cocody côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires