Sign in
Download Opera News App

 

 

A Ouagadougou, voici l’offre politique de Gbagbo aux Burkinabè qui risque de faire des vagues

Face aux militants des partis d’obédience Sankariste qui organisaient du 30 Octobre au 1er Novembre, leur congrès unitaire, Justin Koné Katina, 2ème vice-président du Parti des Peuples Africains de Côte d’Ivoire (PPA-CI) et représentant de l’ancien chef de l’état Ivoirien, Laurent Gbagbo à ce congrès, s’est illustré dans une rhétorique anti-impérialiste habilement distillée pour consolider la stature panafricaniste du prédécesseur d’Alassane Ouattara.

 

Après avoir formellement accusé ‘’le monstre’’ impérialiste d’être l’instigatrice de l’assassinat de Thomas Sankara en 1987 et de la chute de Laurent Gbagbo en Avril 2011, il lançait depuis la tribune de la Maison du peuple à Ouagadougou : ‘’Laurent Gbagbo est retourné en Afrique, il est retourné en Côte d’Ivoire et il me charge de vous dire qu’il est là et qu’il est déterminé pour continuer ce combat…’’.

 

Ce combat qu’il soutient être celui entamé dans les années 1980, par les ex dirigeants Burkinabè et Ghanéen, Thomas Sankara et Jerry John Rawlings, ainsi que par Laurent Gbagbo. Selon Koné Katina, après avoir ‘’vaincu le monstre dans son antre (Ndlr : procès à la CPI)’’, le président-fondateur du PPA-CI, ‘’sorti victorieux de ce combat (judiciaire)’’, ‘’veut donner sa dernière énergie au combat que les trois ont commencé ensemble".

 

Agé de 76 ans, le président déchu de la crise postélectorale de 2011, signait officiellement son retour dans l’arène politique les 16 et 17 Octobre dernier, à travers la mise en place du Parti des Peuples Africains de Côte d’Ivoire (PPA-CI).

 

Alors que beaucoup le disent épuisés, l’on attend de voir si l’ancien chef d’état aura les ressources nécessaires pour mener la fronde contre le ‘’système impérialiste’’ que sa nouvelle formation politique dit combattre.

 

Pour l’heure, le discours révolutionnaire porté par Katina à Ouagadougou, promet de faire des vagues dans les milieux panafricanistes sur le continent, où Laurent Gbagbo est perçu comme la dernière grande victime des visées Occidentales en Afrique.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Laurent Gbagbo Parti des Peuples Africains de Côte d'Ivoire Thomas Sankara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires