Sign in
Download Opera News App

 

 

Anaky Kobenan appelle à la résistance citoyenne et à l'unité de l'opposition

 

Chers compatriotes,

En exil en Europe depuis septembre 2020, nous vivons dans la douleur qui est faite en Côte d’Ivoire, par Alassane Ouattara, à tout ce qui est opposition, partis politiques et ONG, surtout depuis la forfaiture du 3ème mandat présidentiel non prévu par la constitution.

Nous saluons la mémoire des dizaines d’Ivoiriens qui ont perdu leurs vies lors d’agressions brutales perpétrées par le régime en place. Nous ne pouvons que compatir et avoir une attention particulière pour les blessés et ceux qui ont eu leurs domiciles, commerces, véhicules, et autres biens pillés, vandalisés ou incendiés.

La nation a un devoir de reconnaissance envers eux, et pourra se hâter de le manifester dès qu’elle l’emportera dans cette lutte effrénée et sans relâche pour le respect de l'état de droit, et de la dignité humaine en Côte d'Ivoire.

Pour les leaders et responsables des Partis Politiques et d’ONG qui subissent des agressions et intimidations au quotidien, nous leur demandons de garder foi et courage.

Que ceux parmi eux qui sont en détention n’en soient pas ébranlés. L'histoire nous apprend que la libération d'un peuple debout, passe toujours par sa résistance à l’oppression. Engagés dans les sentiers de la gloire, vous êtes déjà de vaillants héros.

La Côte d’Ivoire toute entière est avec vous !

Soyez tous assurés qu’il s’est déjà constitué, au niveau de la diaspora ivoirienne, un bloc solidaire qui croît de jour en jour en force, et qui n’a pour feuille de route que de soutenir la lutte qu’avec le peuple, vous menez en Côte d’Ivoire. Nous y reviendrons.

Pour l’heure, chers Ivoiriens, notre crédo est de n’accepter le troisième mandat de Ouattara sous aucun prétexte et quels que soient les coups portés par le régime en place. Nous ne devons ni faillir, ni baisser les bras; c’est à ce prix que nous joindrons la victoire qui nous attend déjà.

Pour l’heure, nous allons imposer à notre lutte nationale commune, un préalable et un seul: il faut que tous les leaders soient unis et soudés, et sachent préserver leur union par l’échange et la transparence dans leurs actions et tâches.

Il faut savoir faire fi de toutes les divergences du passé et se rallier au tronc commun de légitimité que constituent naturellement les Présidents Konan Bédié et Laurent Gbagbo.

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.

Fait le 20 novembre 2020

ANAKY KOBENA

Président du MFA

Content created and supplied by: SERCOM_MFA (via Opera News )

Côte d'Ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires