Sign in
Download Opera News App

 

 

Retour en masse de militants au PDCI-RDA : le vent est en train de tourner 4 ans avant 2025?

C'est tout de même un gros coup que vient de réussir le PDCI-RDA avec le retour dans ses rangs de 40 sections de militants du RHDP de la coordination de la section d'Attoutou A dans le département de Jacqueville, estimés à plus d'un millier de militants.

Au nom des militants, Diavatche Beket, coordonnateur associé, confessait ce Mercredi devant le président du PDCI-RDA : "Après plusieurs moments de réflexion et d’échanges, nous avons pris la décision de poursuivre notre aventure politique au PDCI-RDA, formation politique qui incarne la paix et le développement, et qui seule est capable de sortir la Côte d’Ivoire du gouffre dans lequel elle est plongée. 

 

Nous retournons dans la maison de nos parents".

Contrairement à l'effondrement de ce parti que l'on aurait pu prévoir après la réélection d'Alassane Ouattara en Octobre 2020, l'effet inverse qui est en train de se produire, est de nature à surprendre plus d'un. De cette situation, des questions surgissent inévitablement. Le parti présidentiel cache-t-il des fébrilités que les Ivoiriens omettent de percevoir?

Certes, l'on évoque des rumeurs de dissensions au sein du parti qui auraient d'ailleurs été à l’origine de la décision du chef de l'état, Alassane Ouattara de mettre en place un comité de restructuration comme il le confirmait d'ailleurs dans l'interview publiée ce Lundi 27 Septembre par Jeune Afrique.

Mais de là, à susciter cette vague de départs de plus de 1000 militants, cela pourrait confirmer le malaise qui y sévit. Ces militants qui disent retourner "à la maison" craignent-t-ils une dislocation du parti ou s'en sentent-t-ils mal à l'aise au point de se ruée vers le PDCI-RDA qui semble leur offrir plus de garanties ?


C'est à croire que les chantiers entrepris par le président du PDCI-RDA dans le sens de la restructuration du parti commencent à mettre en confiance les déçus qui avaient préféré poser leurs valises au RHDP. 

De plus, l'arrivée de Martial Ahipeaud, ex secrétaire général de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI) est assez révélatrice des enjeux qui se dessinent dans la perspective de 2025 où chacun des principaux partis devra batailler dur pour la conquête des grands pôles électoraux. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

PDCI RDA

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires