Sign in
Download Opera News App

 

 

Assemblée Nationale : quand l'UDPCI devient plus influente que le FPI

Avec la séance inaugurale, puis la séance solennelle d'ouverture et enfin l'élection du Bureau de l'Assemblée Nationale, les députés élus en mars dernier entament progressivement la législature 2021-2025. Mais, en cinq ans, voire 10 ans, le FPI ne représente plus la même force politique.

Le FPI n'est plus le même parti qu'il y'a dix ans. Il faut d'emblée distinguer le FPI resté attaché à la figure tutélaire de Laurent Gbagbo, regroupé désormais au sein d'EDS, et le FPI quoique légal mais minoritaire porté par Pascal Affi N'Guessan. C'est de ce dernier qu'il s'agit ici, puisque légal. Aux dernières informations, Pascal Affi N'Guessan n'appartient à aucun groupe parlementaire. Cela reste conforme à sa position pendant la dernière législature. « Je souhaite être libre de prendre la parole » (cf. Jeune Afrique du 06 avril 2017).

 En effet, le parti que préside le député de Andé, Assié-Koumassi et N'Guessankro, communes et sous-préfectures et Bongouanou sous-préfecture a été incapable de réunir les huit (08) sièges nécessaires à la constitution d'un groupe parlementaire. Les Groupes parlementaires sont des groupes de Députés organisés en groupe ou par affinités politiques. Un Groupe est administrativement reconnu s’il réunit au moins 8 membres.

Pendant ce temps, le parti de Mabri Toikeuse n'a pas démérité. L'UDPCI a réussi à remporter neuf sièges, lui permettant du coup de composer son groupe. Présidé par l'honorable Sery Pascal, ce groupe donne clairement plus d'entrain à Mabri Toikeuse qu'au FPI de Pascal Affi N'Guessan. Il faut cependant préciser, par devoir, que la frange du FPI pro-Gbagbo rebaptisée EDS a son groupe parlementaire. Celui-ci se compose de 17 membres. Les autres groupes parlementaires sont le RHDP, majoritaire avec 153 membres, le PDCI-RDA avec 65 membres. 


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

fpi resté laurent gbagbo pascal affi n'guessan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires