Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d’Ivoire/District Autonome : comment Albert Flindé se démarque ?

Le ministre Gouverneur du district autonome des montagnes, Dr. Albert Flindé, depuis sa nomination intervenue en juin 2021 et son installation en décembre de la même année, semble avoir pris de l’avance vu les nombreux actes posés, en si peu de temps, pour la bonne marche de l’institution qu’il dirige et surtout, dans sa mission pour le développement de sa zone.

À l’observer dans sa mission, dans sa tâche et dans ses actes, il est loisible de dire que Dr Albert Flindé sait pertinemment où il va, ce qu'il veut et ce qu’il fait. En effet, selon des informations en notre possession, dès sa nomination, il s’est personnellement déplacé pour aller porter l’information à toutes les personnalités et autorités qui comptent dans le district des montagnes.

Dans cette veine, il se rapproche des ministres et cadres que compte le district des montagnes. Dans la foulée, il va, en toute modestie, demander, au ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, le général Vagondo Diomandé, à la ministre de la fonction publique et de la réforme administrative, Anne Désirée Ouloto, à la secrétaire d’État chargée de la protection sociale, Clarisse Kayo Mahi et au secrétaire d’État auprès du ministre des transports chargé des affaires maritimes, Dr Célestin Serey Doh, de le conduire auprès des chefs coutumiers du Cavally, du Guémon et du Tonkpi, pour une rencontre qui s’est déroulées les 21 et 22 juillet 2021. Ainsi, les garants des us et coutumes du district des montagnes, après ce cérémonial, le présentent officiellement, le 25 juillet à leurs populations.

Ensuite, il réunit le 2 octobre 2021, à la CAISTAB, la diaspora du district des montagnes. Puis, il organise une séance de travail à Man, avec le corps préfectoral et les responsables d’administration du district des montagnes. Enfin, il rencontre pendant 3 jours, toujours selon notre source, du 21 au 23 octobre 2021, à la salle Emmanuel Dioulo de l’hôtel du district d’Abidjan, au plateau, toute la crème des cadres et dirigeants de l’ancien cercle de Man pour consultation en vue d’associer tous les fils et filles de ses régions de compétence à la gestion de l’instrument de développement que constitue le district autonome des montagnes. 

Sachant ce que représente l’institution ministère gouvernorat, qui est une entité qui renferme un volet administratif, une vision sociale et un caractère politique, il arrive, tout en travaillant pour son parti, le RHDP, a posé des actes de portée sociale et à collaborer avec toutes les sensibilités politico-religieuses de sa zone de compétence.

Par ailleurs, au retour d’une cérémonie d’hommage et de remerciement au président de la République dans son village à Kiélé, il vient à Man pour ouvrir le siège du ministère gouvernorat où sont logés ses bureaux. Le lendemain, il prend part à un séminaire de son service communication piloté par le journaliste émérite et immense homme de média, Zio Moussa. Par ces actes, il entame officiellement ses activités de ministre gouverneur par des audiences notamment celle qu’il a accordée aux responsables de la gendarmerie dans la région car selon sa vision : « il ne peut y avoir développement dans la région, sans la sécurité ».

Disons pour finir que connaissant parfaitement l’importance de la communication dans l’accompagnement de la politique de développement, Dr Albert Flindé s’est doté d’un journal. "Échos des montagnes", est la dénomination de ce mensuel d’informations locales, en format tabloïd. Il a pour ambition de rendre compte des activités du district autonome des montagnes et de contribuer au développement de ladite entité territoriale.

RoseKouadio

Content created and supplied by: RoseKouadio (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires