Sign in
Download Opera News App

 

 

Le député français Lecoq revient sur la crise de 2010 et dit avoir été le seul à soutenir Gbagbo

Les personnes qui sont venues pour soutenir le président Laurent Gbagbo dans son nouvel élan politique ne sont pas de simples personnages qui embellissent la cérémonie du congrès constitutif. Il y a des hauts cadres politiques qui ont éffectué le déplacement depuis l'Europe pour marquer leur soutien à l'illustre homme politique ivoirien qui crée un nouveau parti pour continuer la lutte qu'il a entamée depuis très longtemps.

Dans la nuit du vendredi 15 octobre 2021, une délégation française composée de trois personnalités du parti communiste, comprenant le député Jean-Paul Lecoq, Christof Sandlard et Félix Atchadé, est arrivée en Côte d'Ivoire pour prendre part aux assises du congrès constitutif du nouveau parti du président Laurent Gbagbo.

Ce samedi 16 octobre 2021 à l'hôtel ivoire, la parole a été donné au député français Jean-Paul Lecoq et il s'est exprimé en ces termes: "J’en viens maintenant à notre camarade Laurent Gbagbo. Vous, qui étiez prêt, dans un souci d’apaisement, après la crise postélectorale à recompter les voix pour que la vérité des urnes ne soit pas usurpée. Vous avez été trainé dans la boue et mis aux arrêts en Côte d’Ivoire puis par la Cour Pénale Internationale. Et ce alors que le Président Français de l’époque a imposé par la force, un pouvoir soumis aux multinationales".


Sans aucune crainte et avec une sérénité a fait taire toute la salle, Mr Lecoq affirme avoir été le seul député de l'Assemblée nationale française à soutenir le candidat Laurent Gbagbo. Il poursuit en disant ceci:"J’avais d’ailleurs été le seul dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale à m’opposer à cette intervention militaire en 2010. J’ai été insulté et coupé à la tribune pour ne pas avoir suivi ce dangereux consensus à l’époque".

Ses propos ont tenu en haleine la foule présente et les cris de joie ont été immenses. La raison pour laquelle les personnes présentes au congrès ont fait autant de bruit après le discours de Mr Jean-Paul Lecoq est qu'il porte le titre de député français. On se dit qu'une parole qui provient d'un tel homme est forcément quelque chose de crédible.

N'eût été le congrès constitutif de ce samedi 16 octobre 2021, on n'aurait jamais su ces propos de Mr Lecoq. Une chose est certaine, le combat du président Laurent Gbagbo paraît noble aux yeux de plusieurs occidentaux qui n'ont pas manqué à l'invitation qui leur a été faite. Un nouveau navire politique vient d'embarquer pour une destination que nul ne connait réellement. Le capitaine de ce bateau qui est le président Laurent Gbagbo, souhaite conduire tous ses militants de Côte d'Ivoire et d'Afrique à bon port. On espère que cela aidera le pays à aller de l'avant.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo Paul Lecoq

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires