Sign in
Download Opera News App

 

 

Pourquoi l'opposition ivoirienne est "comme ça même" ?

Ph: Dr

Dans un message publié sur un réseau social, depuis Abidjan, un opposant, qui plus est chef de parti et ancien ministre de la République, déverse ses regrets sur les méthodes du RHDP, son ancien allié.


Il reproche au parti au pouvoir en Côte Côte d'Ivoire de s'être taillé la part du lion dans la composition du bureau de l'Assembléenationale. Adama Bictogo en a été élu premier vice-président derrière Amadou Soumahoro, le président, tous deux du RDR, devenu RHDP le 26 janvier 2019.

Ce leader aurait voulu voir un bureau homogène voir équilibré de l'Assemblée nationale. Son souhait ou désir est certes une attente légitime mais quand on sait que ce cet organe directeur ne l'a jamais été, même quand lui-même était en étroite collaboration avec ce pouvoir, pourquoi vient-il se lamenter ?

Quand on connaît bien les méthodes de ses opposants d'anciens alliés, pour les avoir soi-même cautionnées un tant soi peu, pourquoi mêler l'opinion à sa déception quant à l'iniquité de ces manières.

Et pourtant, c'est à cela que sont des opposants. Le pleurnichement justifié a leurs attentes béantes d'une magnanimité (?!) de l'adversaire.

Ph: Dr.

Pourtant, même les novices sont aguerris des réalités des adversités politiques. Ainsi, le commun des mortels est-il conscient qu'en politique, on ne fait pas la passe à son adversaire.

Mais les opposants ivoiriens sont comment même ? Pourquoi certains parmi eux refusent de changer ?

Quand il s'est agi d'aller aux législatives du 6 mars 2021, ce sont eux qui ont caressé naivement le rêve de rafler plus de sièges que leur vis-à-vis. Comment était-ce possible? Pour eux, et ils ne s'en ont pas caché, ils avaient des chances de l'emporter.

Malgré les mises en garde intempestives faites à leur intention par certains d'entre eux, ils n'ont pas sourcillé. Pour eux, la députation est jouable. Certes ils y ont glané quelques circonscriptions mais cette maigre moisson n'aura pas réalisé leur rêve.

Que est-il ensuite passé? On les a vus s'égosiller dans des contestations à n'en point finir devant des institutions de la République.

Or, il fut longtemps, en tout cas durant le processus électoral pour la présidentielle, ils ont eux-mêmes traité de "ďesequilibrées" ou de "complices" ces structures administratives et juridiques. La Commission électorale indépendante n'est pas si indépendante selon ceux-là. Le conseil Constitutionnel est "aux ordres", clamait-il.

Mais ils sont comment même ces opposants? Pourquoi nombreux parmi eux ne sont-ils pas preuve de grande lucidité?

Or, leur tendance à vouloir recevoir de l'adversaire puis de se plaindre quand en sortent bredouille entraîne des populations dans leur ruée de contestation, injustifiée. Ce n'est pas normal. Ils doivent ouvrir les yeux.

Pensez-vous que l'opposition ivoirienne est assez coriace ?

Content created and supplied by: BIDEN (via Opera News )

adama bictogo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires