Opera News

Opera News App

Alassane Ouattara devra-t-il faire un nouveau "sacrifice" en 2025 ?

Published 13 days ago - 2781 views

La date du jeudi 5 mars 2020, qualifiée d’historique parce que le Président Alassane Ouattara annonçait de façon solennelle qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle prévue pour le mois d’octobre de la même année, a vite perdu sa « particularité ». En effet, quelques mois après son annonce, le 6 août 2020, au cours de son adresse à la nation à la veille de la date anniversaire d’indépendance de la Côte d’Ivoire, A. Ouattara apprenait qu’il reconsidérait la situation. Il était finalement candidat à la présidentielle. Le « sacrifice » pour préserver les acquis de l’Etat sera-t-il d’actualité dans 5 ans ? 

« Mes chers compatriotes (…) j’ai, comme vous le savez, fait part le 5 mars dernier à toute la nation, devant le parlement réuni en congrès à Yamoussoukro, de ma volonté, bien que la nouvelle constitution m’y autorise, de ne pas faire acte de candidature et de passer la main à une nouvelle génération (…) J’avais commencé à organiser mon départ (…) Au plan politique, ma décision avait abouti à la désignation le 12 mars 2020 d’un candidat, chef d’équipe de cette nouvelle génération (…) à même de préserver les acquis de notre pays en matière de paix et de progrès ; mais comme le dit l’adage, l’Homme propose, Dieu dispose. Les récents événements tragiques avec le décès du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, laissent un vide au niveau de l’équipe  que j’avais mise en place pour poursuivre et consolider le programme de développement économique et social pour lequel vous m’avez fait confiance (…) Le  calendrier très serré, à peine 3 mois avant l’élection présidentielle, les défis auxquels nous sommes confrontés pour le maintien de la paix, la sécurité nationale et sous régionale (…) le risque que tous les acquis, après tant d’efforts et de sacrifices consentis par toute la population soient compromis, le risque que notre pays recule dans bien des domaines (…) m’amène à reconsidérer ma positon. Face à ce cas de force majeure, et par devoir citoyen, j’ai décidé de répondre favorablement à l’appel de mes concitoyens me demandant d’être candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Je suis donc candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 (...) compte tenu de l’importance que j’accorde à mes engagements et à la parole donnée, cette décision représente  est un vrai sacrifice pour moi ».  Ce bout du discours du président A. Ouattara le 6 août 2020 a fait couler encre et salive. L’opposition ivoirienne a dénoncé une candidature anticonstitutionnelle bien que le président parle d’une « nouvelle constitution » qui lui permet d’être en lice pour le fauteuil présidentiel. En plus de cette remarque faite par l’opposition, celle de la candidature du président a été critiquée parce qu’elle faisait penser, malgré l’argument du calendrier serré, au fait que personne à part le défunt et le président lui-même ne soit capable de représenter le RHDP, nonobstant la présence d’une « nouvelle génération de cadres compétents et dévoués ». L’ex-ministre Mabri Toikeusse, Président de l’Union pour la Démocratie et la Paix en Côte d’Ivoire, anciennement membre du RHDP, visiblement en désaccord avec les décisions d’Alassane Ouatarra avait fini par se désolidariser et à présenter sa candidature pour l’élection présidentielle. Les risques auxquels voulait palier le président par sa candidature : ceux que tous les acquis, après efforts et sacrifices soient compromis, que le pays recule dans bien des domaines… a, en outre, soulevé le débat de la continuité de l’Etat ; de l’amour d’autres aspirants à la magistrature suprême pour leur pays. Un autre président viendrait-il saboter les acquis de la Côte d’Ivoire ? Dans quel but ? Celui de faire mal à un ex-président ? Le défi ne serait-il pas plutôt de faire mieux que lui ? Voilà quelques questions qui ont animé les débats.  

En dépit de toutes les contestations de l’opposition, de ses exigences (retrait de la candidature d’Alassane Ouatarra, réforme de la Commission électorale indépendante…), appel de l’opposition à la désobéissance civile qui a favorisé des morts, appel au boycott de l’élection, avertissement de la non reconnaissance de celle-ci, A. Ouatarra s’est présenté à l’élection de laquelle il a été déclaré vainqueur.

Quelques jours avant le scrutin, A. Ouattara avait accordé une interview à France 24. A la question du journaliste Christophe Boisbouvier de savoir si le président n’excluait pas se présenter à l’élection présidentielle de 2025, puisque ce dernier n’a pas assuré trouver un jeune leader accepté par la majorité au RHDP avant le scrutin 2025, il a répondu qu’il lui « serait difficile, même impossible » de se présenter et qu’il espère que la constitution va régler le problème. Sera-t-il une nouvelle fois dans l’obligation de briguer un autre mandat en 2025 ? De toutes les façons, comme il l’a lui-même dit : « l’Homme propose, Dieu dispose ».

Lisi YAO

Content created and supplied by: LaPepiteLisi (via Opera News )

Tags:      

a. ouattara alassane ouattara
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Le président de la CEI note "objectivement" des insuffisances et des faiblesses à la présidentielle

1 hours ago

395 🔥

Le président de la CEI note

Côte d'Ivoire : Simone crie sa joie après la remise des passeports à Laurent Gbagbo

2 hours ago

1004 🔥

Côte d'Ivoire : Simone crie sa joie après la remise des passeports à Laurent Gbagbo

Abidjan: un rapport relève les "efforts" et les "insuffisances" de la CEI

2 hours ago

65 🔥

Abidjan: un rapport relève les

Après avoir reçu son passeport, Gbagbo met la pression sur Ouattara. Voici ses premières exigences.

2 hours ago

327 🔥

Après avoir reçu son passeport, Gbagbo met la pression sur Ouattara. Voici ses premières exigences.

Après l'octroi du passeport à Laurent Gbagbo , les partisans de Blé Goudé s'interrogent sur facebook

2 hours ago

273 🔥

Après l'octroi du passeport à Laurent Gbagbo , les partisans de Blé Goudé s'interrogent sur facebook

L. Gbagbo s'exprime" Nos familles respectives ne doivent plus payer pour notre engagement politique"

2 hours ago

842 🔥

L. Gbagbo s'exprime

Adjoumani : " la Côte d’Ivoire sous Ouattara n’a rien à voir avec celle des années 2000 sous Gbagbo"

3 hours ago

2020 🔥

Adjoumani :

La nouvelle doléance de Laurent Gbagbo au Président Alassane Ouattara après son passeport

3 hours ago

826 🔥

La nouvelle doléance de Laurent Gbagbo au Président Alassane Ouattara après son passeport

24 heures après leurs libérations, voici l'acte que Yodé et Siro ont posé qui étonne !

3 hours ago

2167 🔥

24 heures après leurs libérations, voici l'acte que Yodé et Siro ont posé qui étonne !

Retour de Laurent Gbagbo : le dialogue pourra-t-il reprendre entre l’opposition et le RHDP ?

4 hours ago

912 🔥

Retour de Laurent Gbagbo : le dialogue pourra-t-il reprendre entre l’opposition et le RHDP ?

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires