Sign in
Download Opera News App

 

 

Limitation d’âge à 75 ans : Assalé Tiémoko fait de nouvelles précisions

Le député indépendant et maire de de la ville de Tiassalé, Assalé Tiémoko, vient de faire des précisions sur la question de la révision de la constitution.

« Sur la question de la révision de la constitution, je voudrais rappeler aux doyens qui sont fâchés à l’idée qu’un élu veuille faire son travail, les deux textes suivants. Article 74 nouveau de la Constitution. Le président de la République a l’initiative des lois, concurremment avec les membres du Parlement. Article 179 nouveau de la Constitution. L’initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment au Président de la République et aux membres du parlement », a lancé Assalé Tiémoko.

Et d’ajouter, « Traduction: La rédaction des lois et la révision de la constitution relèvent de la compétence du président de la République et des députés ».

En effet, pour le maire de Tiassalé, ce n’est pas une affaire de personne n’empêche les jeunes de se présenter aux élections pour mettre les vieux à la retraite. C’est plutôt sur les jeunes que les vieux comptent pour arriver au pouvoir ou pour mourir au pouvoir ou pour mélanger le pays vu qu’ils ne mettront jamais les pieds dehors pendant les violences.

« Les jeunes leur ont tout donné. Il est temps qu’ils pensent aussi à renvoyer l’ascenseur aux jeunes. Un député va juste essayer de faire fixer un âge de retraite politique pour tous les Ivoiriens. Ceux qui ont atteint cet âge aujourd’hui et ceux qui l’atteindront demain. On est donc tous concernés. On mettra bientôt dans tout le pays une pétition « pour » ou « contre » la retraite politique à 75 ?

Précisons que celui qui est élu ou nommé à 75 ans peut rester à son poste jusqu’à 80 ans. C’est quand même beaucoup!!! Vive la constitution » a-t-il conclu.

Content created and supplied by: EmmaMORO (via Opera News )

Assalé Tiémoko Constitution Tiassalé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires