Opera News

Opera News App

Mortalité maternelle élevée: les solutions percutantes du Pr N’Guessan Koffi, agrégé de gynécologie

ThéodoreKoffiSinzé
By ThéodoreKoffiSinzé | self meida writer
Published 26 days ago - 1400 views

Le risque pour une femme de mourir du fait de la grossesse ou de l’accouchement en Côte d’Ivoire est l’un des plus élevés au monde. Le taux de mortalité maternelle étant de 645 décès pour 100.000 naissances vivantes. Le Pr N’Guessan Koffi se refuse à toute fatalité et fait des propositions.

 La mort, en donnant la vie !

Le Pr N'Guessan Koffi Léon-Pacôme préconise des mesures radicales

La Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a adopté en 2006 à Abuja (capitale fédérale du Nigeria), un plan stratégique de réduction de la mortalité maternelle.

Dans la même veine, le gouvernement ivoirien a adopté, le 03 avril 2019, un plan d’investissement de 1,6 milliards de francs Cfa, sur la période 2020-2014, en vue de la réduction de la mortalité maternelle et infanto-juvénile.

Malgré tout, la Côte d’Ivoire caracole toujours en tête de peloton des pays qui enregistrent le plus de décès maternel au monde. Sans entrer dans de vains procès en sorcellerie, le Pr N’Guessan Koffi Léon-Pacôme, agrégé de gynécologie (service de gynécologie obstétrique du Chu de Cocody) fait un diagnostic sans complaisance de ce mal qui cause la mort de tant de femmes qui veulent tout simplement donner la vie. Pour contrer ce véritable fléau, il expose des solutions.

 Le don de sang…obligatoire !

Mourir en donnant la vie n'est pas juste

A en croire le Pr N’Guessan, on ne peut pas lutter contre la mortalité maternelle s’il n’y a pas de sang. Le manque de sang indique-t-il, est la première cause de la mortalité maternelle. En ce sens que quand une femme est en train d’accoucher et qu'elle commence à saigner, dans les 3 minutes, s’il n’y a pas de sang, elle meurt.

Aussi, comme solutions, le spécialiste de gynécologie préconise premièrement, une nouvelle politique nationale du don de sang. Ce don de sang dans cette nouvelle optique devra être contraignant pour des catégories de personnes. Ainsi, tous les corps habillés (militaires, gendarmerie, policiers, marins, douaniers, agents des Eaux et forêts) devront donner du sang, une fois par trimestre, sauf contre-indication médicale. Ensuite, pour être candidat à un cours de la fonction publique, il faudrait présenter sa carte de donneur de sang, sauf dispense médicale. Enfin, le personnel soignant devra avoir lui-aussi l’obligation de donner du sang, dans les mêmes conditions que les corps habillés. Ces trois catégories de personnes devront disposer d’une carte de donneur, sauf prescription médicale. Cette mesure devra faire l’objet d’une loi à adopter dans l’urgence par le Parlement.

Comme deuxième solution, pour le professeur de médecine, il faut vulgariser les kits d’urgence opératoire. C’est-à-dire des sachet ou autre emballage contenant tous les médicaments a minima pour réaliser une opération chirurgicale. Ces kits peuvent être disposés dans les pharmacies. De sorte que dès qu’on s’y rend, il est immédiatement remis, sans perte de temps, après en avoir acquitter le prix. Ces kits d’urgence devront également être disposés dans les mairies ou dans d’autres structures pour les plus démunis. Si le malade arrive chez le docteur avec tous ses médicaments dans le sachet, il pourra être pris en charge très rapidement.

Chaque maternité, un bloc

Les équipements adéquats contribuent à sauver des vies

Troisièmement, indique-t-il, tous les services obstétricaux, à tout le moins, le maximum de ces services doivent disposer d’un bloc opératoire et d’un à deux lits de réanimation. Pour lui, c’est une chaine si on considère que l’accouchement peut aboutir à la césarienne et que si la césarienne se passe mal, en va en réanimation. Cette chaine doit être complétée d’une petite banque de sang.  

La 4e solution enfin, le professeur suggère que le droit pénal et le droit médical soient introduits dans le curricula de formation de la faculté de médecine. Selon lui, toute situation de malade est une situation juridique. « C’est le droit qui fait prendre conscience au médecin qu’il doit sauver la femme en couche. Si ce médecin n’a pas de connaissance juridique, il a tendance à croire que la mort est évidente. Il n’y a pas de mort évidente. C’est lorsque que tous les moyens sont épuisés que la mort devient évidente. Le jeune médecin doit apprendre cela à l’école. »

Mauvaise coordination entre intervenants

Tous les intervenants devront se concerter en permanence

Pourquoi le taux de mortalité des femmes en couche ou la mortalité post-partum (la suite de couches) reste aussi élevé en Côte d’Ivoire ? Pour l’agrégé de gynécologie, il ne faut pas chercher midi à quatorze heures. Le coupable, c’est d’abord, le manque de coordination de la politique de prise en charge des femmes enceinte. A tout le moins, cette coordination n’est pas très efficace. Il explique : « les acteurs sur le terrain (tout le personnel soignant) ne coordonnent pas leurs actions. La transversalité entre les acteurs n’existe pas. Il n’y a pas de lien entre ces acteurs. Prenons un exemple pour mieux comprendre. Je suis gynécologue, je m’occupe de faire des accouchements. Parfois, dans mon intervention et pour sauver la vie d’une femme, j’ai besoin de sang. Mais s’il n’y pas de relation entre celui qui met le sang à ma disposition et moi, il ne va pas comprendre la nécessité pour moi de disposer du sang à tout moment. Donc, pour m’alimenter en produits sanguins, il le fera à sa manière. Sans coordination, il est impossible de réduire la mortalité maternelle. »

Théodore Sinzé

 

 

 

 

Content created and supplied by: ThéodoreKoffiSinzé (via Opera News )

Tags:      

koffi nigeria
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Scolarisation de la jeune fille : Koné Dodo "sauve" une victime de la tradition à Boundiali

19 minutes ago

7 🔥

Scolarisation de la jeune fille : Koné Dodo

Le silence de Yolande Bakayoko un mois après la mort de son mari crée de l'inquiétude!

1 hours ago

1662 🔥

Le silence de Yolande Bakayoko un mois après la mort de son mari crée de l'inquiétude!

Les 10 femmes les plus riches au monde et leur fortune, selon le classement Forbes 2021

1 hours ago

46 🔥

Les 10 femmes les plus riches au monde et leur fortune, selon le classement Forbes 2021

7 Légendes du football connus pour leur génie et leur côté sombre

1 hours ago

35 🔥

7 Légendes du football connus pour leur génie et leur côté sombre

Le fils de Vitale répond de manière intelligente à une fille qui a osé s'attaquer à sa mère !

1 hours ago

905 🔥

Le fils de Vitale répond de manière intelligente à une fille qui a osé s'attaquer à sa mère !

Mys Belmonde Dogo : qui est-elle vraiment ?

1 hours ago

1573 🔥

Mys Belmonde Dogo : qui est-elle vraiment ?

Accusé par une "Camerounnaise", Apoutchou National se trouve dans un gros problème, voici les faits

1 hours ago

1935 🔥

Accusé par une

Sport et cohésion sociale : Danitza Tonga veut réunir les femmes autour d'un Marathon

2 hours ago

44 🔥

Sport et cohésion sociale : Danitza Tonga veut réunir les femmes autour d'un Marathon

Fédération des associations de femmes de Cocody : Mme Bédié investit la Présidente de la FAFCO

3 hours ago

611 🔥

Fédération des associations de femmes de Cocody : Mme Bédié investit la Présidente de la FAFCO

L'actrice Princess Shyngle divorce deux mois après son mariage

4 hours ago

1859 🔥

L'actrice Princess Shyngle divorce deux mois après son mariage

COMMENTAIRES