Sign in
Download Opera News App

 

 

Procès contre Soro Guillaume et ses camarades, l'accusation toujours à la recherche de preuves

Annoncé depuis quelques jours, le procès contre les cadres du GPS a pu avoir lieu hier mercredi Depuis le 23 decembre date de l'arrivée manquée du président Guillaume Soro sur les bords de la lagune Ebrié,cplusieur de ses proches se sont vus arrêtés pour plusieurs chefs d'accusation dont une tentative d'insurrection, possession illégale d'armes à feu...

Pour ne point manquer ce moment attendu depuis plusieurs mois, les militants de Générations et Peuples Solidaires GPS se sont déplacés massivement au tribunal du Plateau pour assister à. la confrontation entre les deux parties ( accusation et défense )


Dans le box des accusés, on pouvait voir Souleymane Kamaraté dit Soûl To Soûl, Alain Lobognon, Simon Soro et tous les autres avec un calme olympien et le sourire aux lèvres montrant une fois de plus la sérénité qui les caractérise.

Malgré le cas de flagrant délit qui avait été évoqué par le procureur de la République avec des preuves qui seraient irréfutables, grande a été la surprise de toute l'assistance face à la volonté de l'accusation de chercher de nouvelles preuves. Ceci laisse entendre que l'accusation ne dispose pas de preuves palpables pour étayer les accusations portées contre Guillaume Soro et tous les cadres de GPS incarcérés au point de demander un report dudit procès.

Comment serait possible que depuis près de deux ans , l'accusation n'a pas pu rassembler tous les éléments nécessaires pour mettre en difficulté la défense ? Cela ne pourrait être autrement si il n'y a pas de preuves contre les accusés à moins qu'elles soient fabriquées.

Lee procès est donc renvoyé au 26 mai au motif que l'accusation prétend vouloir chercher de nouvelles preuves tout en jugeant irrecevable le verdict de la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples ( CADHP) qui ordonnait l'arrêt des poursuites.

L'accusation vient ainsi de faire preuve d'un amateurisme et d'une médiocrité qu'après près de deux ans de procédures, que ce soit aujourd'hui en plein procès que l'on décide de chercher les preuves pour une affaire dite d'atteinte à l'autorité de l'État.

Tout laisse croire que nous sommes bien en présence d'une parodie de procès, une cabale politique contre Soro Guillaume Kigbafori et ses proches où le verdit ne sera autre que ce qui est déjà décidé au sommet de l'État à savoir tout mettre en oeuvre pour éloigner Soro Guillaume du champ politique Ivoirien.

Seul le temps nous dira.

Alkashi béni de Dieu

Content created and supplied by: Alkashi_BéniDieu (via Opera News )

soro guillaume

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires