Sign in
Download Opera News App

 

 

Gbagbo fait encore faux bond : Et si Dieu restait le seul recours pour ses partisans ?

Et vlan ! Le Lundi 15 Mars est passé…et toujours pas de Laurent Gbagbo en vue sur les bords de la Lagune Ebrie. Comme les fois précédentes, le retour annoncé de l'ex chef d’état Ivoirien a été avorté. 

Ni la détermination affichée par la direction de la dissidence du Front Populaire Ivoirien (FPI), ni les discussions entamées avec les autorités en place, n'auront permis de concrétiser ce projet de retour, qui relève pourtant des aspirations profondes d’une partie des populations. 

Pour justifier ce nouvel échec, le successeur d’Alassane à la présidence de la république invoquait récemment le délibéré attendu de la Cour Pénale Internationale (CPI) pour la fin de ce mois de Mars, ainsi que la période de deuil national qui frappe la Côte d’ivoire, avec la mort du premier ministre, Hamed Bakayoko. Les prétextes sont bien trouvés, mais la réalité qui se cache derrière ces reports incessants, c’est celle que tout le monde sait désormais en Côte d’ivoire : la volonté politique qui fait défaut du côté du pouvoir. 

En dépit de l’acquittement prononcé de son prédécesseur, Alassane Ouattara semble déterminé à aller jusqu’au bout de la procédure avec la justice internationale, avant de se décider sur un éventuel retour de l’opposant qui reste encore hypothétique. Dans l’état actuel des choses, il serait utopique de parier sur un retour imminent de l’ancien président, même encas de verdict favorable de la CPI le 30 Mars prochain. 

Laurent Gbagbo croule sous le poids d’une condamnation à 20 ans de prison pour crimes économiques. Ce seul motif devrait maintenir indéfiniment l'ex chef d’état à l’extérieur. Politiquement, les chances de voir Laurent Gbagbo fouler à nouveau le sol Ivoirien semblent plus qu’aléatoires. La prière, est-ce l’unique recours réaliste pour les partisans de Laurent Gbagbo ? Quand tout est fermé, il faut peut-être y songer…

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires