Sign in
Download Opera News App

 

 

Primes de correction 2019 et 2020 impayées : Un autre syndicat s'allie à la cause


La situation reste tendue entre le ministère de l'enseignement supérieur dirigé par le Professeur Adama Diawara et les syndicats de son secteur.


La pomme de discorde qui a abouti à la paralysie ce mercredi du démarrage de la phase des corrections,la question des émoluments issues des prestations liées aux BTS 2019 et 2020 et qui concerne les corrections,les soutenances et les secrétariats. L'initiative de boycott desdites corrections qui aura marqué la nation toute entière est l'œuvre de la CNESUP et du COESUP qui viennent de recevoir un important soutien syndical.


Le leader Wilfried Kouia , responsable d'une organisation qui revendique une pléthore d'enseignants du supérieur privé ivoirien vient de rallier la cause .Pour ce dernier , seul l"absorption totale de la question des émoluments saura favoriser la tenue des corrections du BTS 2021.


"Tant que le dernier des enseignants n'est pas payé,il n'y aura pas de correction.Je vous appelle à la mobilisation au prix de notre vie et de notre liberté on doit s'engager à bloquer cette correction .Je m'engage aux côtés du camarade Kouadio Alexis , premier secrétaire général adjoint de la CNESUP . Camarade, tu as tout mon soutien et celui des nombreux enseignants que nous drainons ",a indiqué Kouia Oulou Franck Wilfried, leader syndical dans une sortie qu'il a faite ce jour.


Avec l'Union des mouvements syndicaux de l'enseignement supérieur privé à cette,il est clair que si rien n'est fait dans les 24 heures,on pourrait s'attendre à ne pas obtenir de résultats de BTS 2021.


Gooré Michel

Content created and supplied by: goorémichel (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires