Sign in
Download Opera News App

 

 

KKS : 20 ans d’actions en faveur de la réconciliation nationale et de la paix

Konan Kouadio Siméon est un homme politique atypique au parcours politique parsemé d’actions majeures en faveur de la réconciliation nationale et de la paix.

Déjà en 2001, initiateur du projet intitulé « Pardon Réconciliation Paix », Il soumit à l’attention des plus hautes autorités de l’État, des partis politiques, des confessions religieuses, des autorités traditionnelles et des chancelleries accréditées en Côte d’Ivoire, les dispositions urgentes à prendre, consignées dans un document, afin de maitriser le feu qui couvait dans le pays.

Malheureusement, ce breviaire n’a pu trouver l’attention qu’il méritait jusqu’à la survenance de la crise de 2002.

L’élan quelque peu émoussé, s’est alors renouvelé par son sens du devoir.

Interpellations, avertissements, propositions etc… s’inscrivent au menu des activités menées par ce neutre réconciliateur.

S’acquitant en toute responsabilité de son role de sentinelle et de son devoir d’interpellation il n’a pas manqué de prendre des initiatives dans ce sens.

Face à la volonté personnelle du Chef de l’Etat de changer seul le socle de toute une nation qu’est la Constitution, et ce, malgré l’opposition d’une partie du peuple qui n’a ni été consulté eu le temps de s’informer sur le contenu de ce qui lui ait demandé d’approuver, il a fait une adresse au Président de la République et une à chaque Député de la législature pour appeler leur responsabilité respective sur le risque d’aggravation du clivage déjà trop prononcé que peut constituer le projet de nouvelle constitution.

Le revirement du Président Alassane Ouattata sur sa candidature aux élections présidentielles de 2020, n’a pas laissé indifférent KKS qui est encore monté au créneau pour exprimer ses inquitudes sur les incertitudes y afférent ; il a affirmé qu’il ne serait pas prudent de se hasarder à organiser ces élections dans le contexte qui prévalait sans prendre le risque d'en payer le prix fort. 

La suite des événements ne lui a pas donné tort.

Dans la mission dont il est convaincu du devoir, il a, dans le rôle de sentinelle, pris l’initiative d’appeler l’attention de ses compatriotes sur les menaces que certaines initiatives pouvaient faire peser sur la paix sociale déjà fragile dans notre pays.

Dans une adresse au chef de l’Etat, KKS a préconisé l’ouverture d’une période de dialogue national et de concertation avec toutes les forces vives de la nation pour un consensus minimum autour des questions relatives à la réconciliation, aux élections et la paix.

Par ses actions en faveur de la réconciliation, qu’on ne peut citer de facon exhaustive, KKS est en train de marquer de son empreinte la politique nationale, car répondant à ce à quoi aspire le peuple ivoirien.

Ces 20 ans d’abnégation sur le chemin de la réconciliation et de la paix méritent une commémoration dont les préparatifs vont bon train.

Affaire à suivre…

Victorien KOUADIO 

Content created and supplied by: VictorienKouadio (via Opera News )

KKS

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires