Sign in
Download Opera News App

 

 

Ces petites erreurs qui mettent les fonctionnaires en danger

Dim1209212010

Image d'illustration (source internet: HuffPost)

"La loi est dure mais c'est la loi" a-t-on coutume de dire. Il est donc bon même si l'on n'a pas étudié le droit, d'apprendre à la connaître ou du moins connaître certaines lois relatives à notre environnement immédiat pour éviter les mauvaises surprises. Et en la matière, le statut général de la fonction publique de Côte d'Ivoire offre une panoplie de règles que bon nombre de fonctionnaires ignorent totalement, au propre comme au figuré.

Combien de fonctionnaires dans nos différentes administrations, dans nos hôpitaux, écoles, bureaux des différents ministères n'ont jamais été l'objet de gentillesse et de gratitude de la part d'usagers alors qu'ils n'ont absolument rien demandé. Il y a quelques années en arrière, j'ai accompagné un ami saluer sa tante qui était en service au CHU de Cocody. Peu de temps après, une dame est arrivée avec des caisses de jus de fruits et de conserves pour remercier la tante de mon ami qui s'était occupé d'elle pendant qu'elle était hospitalisée plusieurs semaines dans le service où travaillait cette tante. Il y en avait pour tout le monde. Et la tante en a distribué à tout le personnel ainsi qu'à nous aussi.

Elle n'avait absolument rien demandé. Elle ne s'y attendait même pas. Et pourtant que disent les textes? Statut général de la fonction publique, chapitre 5, section 2, article 25 "il est formellement interdit au fonctionnaire de solliciter ou de recevoir directement ou par personne interposée, dans l'exercice de ses fonctions, ou en dehors, mais en raison de celle-ci, des gratifications ou avantages quelconques". En termes clairs, la tante de mon ami n'avait pas le droit d'accepter ces cadeaux généreusement offerts. Et c'est ainsi que tous les jours de nombreux fonctionnaires commettent de bonne foi, des erreurs qu'ils minimisent, et qui progressivement font partie de leurs habitudes, sans qu'ils s'en rendent compte. Tous gagneraient à faire attention, parce qu'on ne sait jamais quand est-ce que celà pourrait se retourner contre eux. Il existe des sanctions en la matière.

SRANKPAWA BOUAKE Dim1209212010

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires