Sign in
Download Opera News App

 

 

"Affaire Royaume d'Ebrah" : Sa Majesté Assemien Nogbou en exil, porte plainte et dénonce des faits graves

Photos/ Sa Majesté Assemien Nogbou, encore en exil, hors de son Royaume  

Sa Majesté Assemien Nogbou, Roi du Royaume d'Ebrah, dans la commune de Grand-Bassam, demeure toujours le premier chef coutumier du Royaume d'Ebrah, contrairement à ce que font croire ses détracteurs. C'est le premier message essentiel passé par Nanan Kouao Modeste représentant itinérant du Roi qui a animé une conférence de presse hier mercredi 1er décembre aux Deux-Plateaux. 

En effet, poussé en exil avec sa femme, sa Majesté Agnès Kraidy lors de son assassinat manqué le 1er Février 2021 dernier par des membres de la génération Bloussoue , le couple royal prépare activement son retour dans le Royaume d'Ebrah, selon une note en date du 26 mai 2021, adressée au Roi, et signée des mains du Directeur de Cabinet(Voir fac similé). Ils n'attendent que la décision des autorités administratives qui attendent d'être convaincues sur les conditions d'une bonne sécurité pour donner leur autorisation de retour au Roi d'Ebrah. 

Photo/ Nanan Kouao Modeste, représentant itinérant du roi d'Ebrah

.(...)Le but de cette conférence de presse est d'abord de vous faire le récapitulatif de la situation qui prévaut dans le Royaume d'Ebrah, puis d'informer l'opinion nationale et internationale que sa Majesté Assemien Nogbou, Roi d'Ebrah prépare son retour avec son épouse dans son royaume après son assassinat manqué qui l'a contraint en exil, loin de son royaume d'où il gère les affaires courantes de son royaume. Il s'agit ensuite et surtout de dénoncer des faits graves qui se passent en ce moment dans son Royaume à son absence, et enfin, interpeller les autorités" a d'entrée de jeu, déclaré l'émissaire du Roi.

Parlant du retour du Roi, Nanan Kouao a relevé d'abord qu'aucune ambiguïté n'existe sur le choix de sa Majesté Assemien, Roi du Royaume d'Ebrah reconnu comme le chef du Royaume conformément aux us et coutumes en pays Aboure . Il a relevé les faits graves orchestrés par les membres de cette génération qui, selon le conférencier, ont même manqué d'assassiner sa Majesté Assemien. 

A en croire Nanan Kouao, le Tribunal de Grand-Bassam instruit sur l'affaire, a relevé plusieurs délits graves, notamment, une tentative volontaire d'assassinat de plusieurs personnes, l'incendie volontaire de véhicule de type Peugeot, incendie volontaire d'immeuble, coups et blessures volontaires etc :

" Malgré ces faits avérés, les auteurs sont toujours en liberté. Et ce n'est pas normal " s'indigne le proche collaborateur du Roi Assemien. 

L'autre fait grave qui a fait monter Sa Majesté Assemien au créneau, c'est l'attitude de Monsieur Ahoba Joseph qui, en l'absence du vrai Roi, se passerait pour le nouveau roi d'Ebrah et qui se présente, selon le représentant itinérant du roi d'Ebrah, comme étant l'actuel garant de l'autorité coutumière à Ebrah.

A en croire Nanan Kouao lors de cette conférence, Ahoba Joseph demande des audiences en se prévalant du titre de "roi", mais plus grave il se serait permis d'inviter plusieurs hautes autorités ivoiriennes, notamment le Président de la République SEM Alassane Ouattara, le Premier Ministre Patrick Achi, le Président du Conseil Régional du Sud-Comoe, Dr Eugène Aka Aouele, pour dit-il " Une fête de Goudron à Ebrah", couplée d'une cérémonie d'hommage au Président de la République. Cette cérémonie va se dérouler le 04 décembre à Ebrah.

Sa Majesté Assemien juge l'acte de Ahoba Joseph comme un fait gravissime, car selon lui, c'est de l'usurpation du titre de " Roi" dont il n'a pas la qualité. C'est pourquoi il interpelle les autorités ivoiriennes à faire attention. La Royauté d'Ebrah dit ne pas se reconnaitre dans cette mascarade qui ne dit pas son nom. Pour lui, faire usage de l'image des personnalités qui sont les garants de la légalité alors qu'on est soi-même illégal, est un acte puni par la loi. Lui, Sa Majesté Assemien Nogbou, Roi du Royaume d'Ebrah est allé porter une plainte contre Ahoba Joseph avec comme contenus : une tentative d'assassinat du Roi Assemien, et acte d'imposture au titre de roi.

" Ne pas dénoncer cette grave imposture relèverait d'une forme de complicité. Heureusement que le Président Eugène Aka Aouele dit ne pas se reconnaître dans cette fête de goudron du 04 Décembre. Nous estimons que nos autorités sont libres de venir ou de ne pas venir, mais chacune d'elles est animée d'un libre-arbitre. Elles sauront quelle décision prendre. Nous ne faisons que dénoncer cette attitude de Ahoba Joseph qui est totalement dans l'illégalité" a justifié la lecture de ce communiqué par Nanan Kouao Modeste.

José TETI

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

"affaire assemien d'ebrah" royaume

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires