Sign in
Download Opera News App

 

 

Les ambitions présidentielles de Billon, Affi, Blé Goudé et Soro encouragent-elles la limite d'âge?

Depuis quelques années, on entend parler du rajeunissement de la classe politique ivoirienne. Avant l'élection présidentielle d'octobre 2020, le président Alassane Ouattara avait fait un discours dans lequel il a dit qu'il fallait laisser la place à une jeune génération qui est à mesure de diriger la Côte d'Ivoire. Cela n'a pas été possible en 2020.

Nous sommes en 2021, c'est-à-dire 4 ans avant l'élection présidentielle de 2025. Cette affaire de rajeunissement politique est encore présente, elle est au coeur de certains débats entre politiciens. Entendons par rajeunissement politique la possibilité donnée aux jeunes politiciens de faire valoir leurs compétences à la tête des institutions étatiques.

Plusieurs personnes veulent faire montre de leurs aptitudes à la tête de l'État. Depuis 2019, Soro Guillaume a lancé une conquête noble et transparente du pouvoir d'État à travers son parti qui est le GPS. Pour l'heure, il est en exil. Si les choses se règlent de son côté, il pourra tranquillement continuer son combat pour la présidence, un combat qu'il n'a jamais renié.

Blé Goudé Charles est aussi en exil. Il n'a pas encore eu l'occasion de rentrer en Côte d'Ivoire. Cependant, son mouvement politique dénommé COJEP est actif sur le terrain. Blé Goudé n'a pas encore décidé de faire entrer son parti dans le nouveau mouvement politique de Laurent Gbagbo. Il n'a jamais exclut l'idée de devenir un jour président de la République.


Affi N'guessan est l'actuel président et leader du FPI, l'ancien parti de Laurent Gbagbo. Une mésentente a séparé les deux hommes. Chacun mène tranquillement son combat politique. A la tête du Front Populaire Ivoirien, Affi se dit prêt pour conquérir le pouvoir en 2025.


Quant à Jean-Louis Billon, il est très ferme sur sa candidature en 2025. Le député de Dabakala affirme qu'il sera candidat pour l'élection présidentielle de 2025. Tous ces jeunes politiciens sont prêts à conquérir le coeur des populations ivoiriennes à travers les urnes. On n'oublie pas que ces temps-ci, l'idée de la limite d'âge a refait surface.

Une nouvelle loi pourrait être proposée aux deux chambres du parlement ivoirien. C’est la loi relative à la modification des conditions d’éligibilité à la présidence de la République avec limitation de l’âge à 75 ans et visite médicale.

Par ailleurs, les ambitions présidentielles de Jean-Louis Billon, Soro Guillaume, Charles Blé Goudé et Affi N'guessan encouragent-elles la limite d'âge?

Les trois grands politiciens ivoiriens sont toujours présents sur la scène politique ivoirienne. Aucun d'eux n'a encore manifesté le désir de se retirer pour céder la place à un autre leader plus jeune. Si ces jeunes politiciens sont en train de se positionner pour l'élection présidentielle de 2025, cela veut dire qu'ils sont d'accord pour que la gestion du pouvoir revienne à la jeunesse. Toutefois, ces leaders n'écartent pas forcément les "doyens".

Pour nous, le rajeunissement de la classe politique ivoirienne ne doit pas être en relation avec l'âge du leader. Cela doit prendre en compte un nouveau projet de société qui écarte le non-respect des textes de loi, la violence politique, la libre expression et la considération des plaintes du peuple. Tout le monde peut décider d'être candidat en vue de gouverner le pays.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

alassane ouattara laurent gbagbo soro guillaume

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires