Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici les propos tenus par Gbagbo qui peuvent le ''traduire devant la justice'' selon le RHDP

Acquitté définitivement par la cour pénale internationale le 31 mars dernier, l'ex président de la côte d'ivoire Laurent Gbagbo a regagné son pays le jeudi 17 juin 2021 à bord d'un avion commercial Bruxelles Airlines où il a été accueilli par des milliers de ses partisans qui l'attendaient à l'aéroport et à son ancien quartier général sis à Attoban.

Si ce retour a été effectif c'est en partie grâce aux pourparlers entre les émissaires de Laurent Gbagbo dont son secrétaire général, Assoa Adou et le gouvernement du premier ministre Patrick Achi qui se sont soldés par une fumée blanche.

Ainsi depuis son retour l'ex président ivoirien Laurent Gbagbo a accordé une interview à des médias occidentaux et effectué plusieurs voyages à travers le pays au cours desquels il a fait des sorties ''déplacées'' selon le parti au pouvoir qui a réagi par une conférence de presse le 12 juillet dernier.

Parmi les propos tenus par l'ex pensionnaire de la prison de Scheveningen nous pouvons noter de prime abord son interview accordée aux médias français les 23 et 24 juin 2021, où il est revenu sur les faits qui lui ont été reprochés et dont il a été acquitté. Pour lui si il a été blanchi alors il faut que la cour pénale internationale enquête dans le camp du parti au pouvoir : " Si moi on m'arrête et qu'au bout de quelques années, on me libère en disant que je suis innocent, il faut rechercher avec les autres groupes ! il faut chercher à savoir qui a tué ?

Interview ARTE Reportage, 23/06/2021, Côte d'Ivoire : Le retour de Laurent Gbagbo.

Ensuite lors de son séjour dans son village natal de Mama, Laurent Gbagbo a également mentionné : « Il fallait écarter un homme gênant, alors on m'a mis là-bas (...) Or, même les Blancs, qui ne connaissent pas nos petites querelles, ont dit que je n'étais pas un criminel.»

Enfin lors de sa visite à Daoukro, il est revenu sur le nouveau mandat du chef de l'État Alassane Ouattara lors des dernières échéances électorales alors qu'il était encore en Belgique :

«J'ai suivi l'actualité politique ivoirienne, comme le 3ème mandat. J'étais à Bruxelles quand j'ai suivi le braquage. (...) iIl faut que je dise que je suis d'accord avec ceux qui luttent contre le 3ème mandat. C'est pour ça que j'avais appelé les journalistes et la télévision. Parce que si tu ne parles pas à un moment donné, tu es complice de ce qui se fait. Or je ne peux pas être complice de ça contre la Côte d'Ivoire.(...)» avant d'ajouter que «Quand on parle de faire la réconciliation, c'est de tout ça. La réconciliation c'est tout ça, Respectez les textes. Respectez les êtres humains parce que dans cette bataille contre le 3ème mandat, dans cette région, il ya eu des morts. Un petit à été décapité, et j'ai regardé ça depuis Bruxelles. Mais quel spectacle nous donnons au monde ? Pour un pouvoir ? Pour un pouvoir ? Mais le pouvoir appartient au peuple. »

Tous ces propos du patron du front populaire ivoirien semblent mettre en mal la paix et la cohésion sociale en côte d'ivoire selon le directeur exécutif du rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix, Adama bictogo lors de sa conférence de presse le 12 juillet 2021 avant d'ajouter que si les propos de Laurent Gbagbo sont contraires à la réconciliation il répondra de ses actes devant ''la justice''.

Mais en croire à sa déclaration de Daoukro: pour aller à la réconciliation ''il faut se dire les vérités, pas pour blesser mais pour guérir'', Laurent Gbagbo semble décider à aller à la réconciliation mais cela passe d'abord par la vérité, seule gage d'une réconciliation solide.

Rappelons que depuis son retour en côte d'ivoire, Laurent Gbagbo est au cœur de plusieurs débats relatifs à ses discours politiques et à sa vie privée.

Content created and supplied by: MichaelGbagbo (via Opera News )

bruxelles airlines côte d'ivoire laurent gbagbo laurent gbagbo.. rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires