Sign in
Download Opera News App

 

 

Crise au Mali : le Gouvernement ivoirien met en garde l’opposant Malien, Ainea Ibrahim Camara

Le Gouvernement a condamné, lundi 28 février, la sortie, depuis Abidjan, de l’opposant Malein, Ainea Ibrahim Camara, après s’être autoproclamé président d’une transition, à partir d’Abidjan dans une déclaration signée du ministre ivoirien de l’Intérieur, le Général Diomandé Vagondé.

L’opposant malien a fait savoir depuis Abidjan, la fin du régime du Colonel Assimi Goïta, chef de la junte militaire, annonçant dans le même temps le début d’une transition civile dont il prendrait la tête à compter du dimanche 27 février 2022 à travers une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

« Le Gouvernement condamne ces agissements qui sont contraires aux principes démocratiques d’accession au pouvoir d’Etat et réaffirme son soutien aux efforts en cours par la CEDEAO pour une sortie de crise au Mali », a indiqué, le ministre Vagondo Diomandé, dans sa déclaration, tout en mettant en garde, l’opposant Malien.



« La Côte d’Ivoire se réserve le droit de prendre des mesures à l’encontre de toute personne dont les agissements mettraient à mal ses relations avec des pays tiers », a prévenu le ministre ivoirien, rappelant l’engagement du Gouvernement ivoirien à demeurer respectueux de la souveraineté des États. Il ne saurait donc à en aucun tolérer la déstabilisation d’un pays frère à partir de son territoire, « ce qui du reste est contraire à la tradition d’entente cordiale et de fraternité entre la Côte d’Ivoire et ses voisins », précise le communiqué.

Edmond kouassi ( EDDYDY)

 

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

Abidjan Ainea Ibrahim Camara Gouvernement ivoirien Malien

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires