Sign in
Download Opera News App

 

 

Coronavirus/ loyers, factures CIE-Sodeci: un président de consommateurs interpelle Alassane Ouattara


Au moment où le mois prend fin avec son lot de paiement de factures, le président de la COC-CI, Jean-Baptiste Koffi, demande à Alassane Ouattara de prendre des mesures urgentes.

La Côte d’Ivoire est frappée de plein fouet par la pandémie du Coronavirus. Afin de lutter contre la propagation de la maladie, le gouvernement ivoirien a pris des mesures. Le président de la Confédération des organisations de consommateurs de Côte d’Ivoire (COC-CI) se félicite du respect de ces mesures par les populations. Car, dit-il, le droit à la vie demeure le principal droit de l’Homme. Toutefois, souligne Jean-Baptiste Koffi, l’impact de ces mesures sur les consommateurs est devenu intenable. « Des milliers de consommateurs ont perdu leurs emplois du fait des mesures en cours. Quand on sait qu’un travailleur nourrit en moyenne dix personnes sous nos tropiques, ce sont donc des dizaines de milliers de personnes qui ne pourront plus se nourrir dans les jours à venir », relève-t-il. Or, fait savoir M. Koffi, en cette fin de mois, « les grands facturiers (eau, électricité, téléphonie) sont présentement à la porte des consommateurs avec leurs facteurs ». Puis de s’interroger, « comment y faire face  avec des revenus réduits et une consommation en hausse du fait du confinement ? »


C’est la raison pour laquelle Jean-Baptiste Koffi interpelle le président de la République, Alassane Ouattara, afin qu’il fasse un geste fort pour soulager les populations de façon urgente. « Le silence des plus hautes autorités sur toutes ces questions est préoccupant. Si rien n’est fait, le stress, la peur des lendemains incertains risque de faire plus de victime que le COVID-19 dans notre pays », lance-t-il à l’endroit du chef de l’Etat. 165 cas de Covid-19 sont confirmés ce 30 mars 2020, en Côte d'Ivoire, dont un décès.

AKE




Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

Alassane Ouattara COC Coronavirus Jean-Baptiste Koffi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires