Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici comment Assalé Tiemoko propose à Ouattara, Gbagbo et Bédié de sortir par la grande porte

Auteur du projet de loi visant à réinstaurer une limite d'âge à 75 ans pour être candidat à la présidentielle, Assalé Tiemoko, député maire de Tiassalé, indique en réalité une sortie magistrale à Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié. La réussite de cette initiative sera également une bouffée d'oxygène pour le peuple ivoirien, souffre douleur des élections présidentielles qui ont vu jusqu'à présent les trois protagonistes cités supra, croiser le fer.

Assalé Tiemoko dit tout haut ce que des Ivoiriens pensent tout bas

Trois décennies que ces trois figures tutélaires Bédié (87 ans), Ouattara (79) et Gbagbo (76 ans) règnent sans partage sur l'échiquier politique ivoirien. Du Front républicain (alliance entre Gbagbo et Ouattara contre Bédié) au RHDP (alliance Bédié et Ouattara contre Gbagbo) au dernier rapprochement Gbagbo et Bédié qui risque de glisser vers le Tout sauf Ouattara en 2025, nombre d'Ivoiriens sont lassés de ce ''tango tango'' dont les conséquences sont dramatiques.

Combien de morts lors de la présidentielle 2025 ?

Une vingtaine de morts pendant la campagne électorale de la présidentielle 1995 selon le journal français Libération du 23 octobre 1995. Des violences communautaires relatives à la présidentielle 2000 font 100 morts le 26 octobre 2000. A cela faut-il ajouter les 57 corps découverts dans le Charnier de Yopougon le lendemain, 27 octobre 2000. 3000 morts lors de la crise postelectorale de 2010 et 85 morts lors la réélection d'Alassane Ouattara en 2020 pour un troisième mandat successif. Jusqu'à quand sonnera le glas ? Combien de morts faut-il attendre en 2025 avant de sortir de ce trio infernal ?

Passer la main à une nouvelle génération

Le bon sens aurait voulu que Bédié, Gbagbo et Ouattara se retirent d'eux mêmes de la scène politique. Peut-on parler de démocratie au sein de leurs formations politiques lorsqu'en trente (30) ans, celles-ci n'ont présenté aucun candidat autre que ces trois ? Les dissensions profondes et autres velléités de candidature, étouffées, à la présidentielle dans leurs différents camps, en sont une illustration parfaite. Alassane Ouattara qui avait annoncé le passage de relais en 2020 avant son revirement spectaculaire, pourrait saisir la perche tendue par Assalé Tiemoko.

En somme, c'est la démocratie qui est en jeu. Bédié, Gbagbo et Ouattara pourraient épargner la Côte d'Ivoire d'une élection sanglante et meurtrière pour une alternance politique pacifique et offrir enfin une passation de pouvoir entre deux présidents de la République.

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

alassane ouattara assalé tiemoko henri konan bédié laurent gbagbo tiassalé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires