Sign in
Download Opera News App

 

 

Scandale au FDFP : Joël N'Guessan confirme les allégations de détournements et de mauvaise gestion

Le président du comité de gestion du Fonds de développement de la formation professionnelle (FDFP), l'ancien porte-parole du Rassemblement des républicains (RDR, mué en rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix - RHDP) a confirmé, dans une note d'informations, les allégations de détournements de fonds.

"Suite à des allégations de détournements relayées par les médias et les réseaux sociaux, la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG) a instruit l’Inspection Générale d’Etat (IGE) en vue de diligenter une mission d’audit et d’investigations", a déclaré Joël N'Guessan.

"Le rapport d’audit qui m’a été transmis démontre qu’il y a eu effectivement des actes de mal gouvernance et des dysfonctionnements graves dans la gestion administrative, financière et comptable", lit-on dans le communiqué de presse publié par Afriksoir.net.

Cette position tranche avec la ligne de défense de Ange Léonid Barry-Battesti, le secrétaire général du FDFP dont la gestion est gravement pointée du doigt.

"Comme en début d'année 2021, je fais l'objet d' une campagne de dénigrement savamment orchestrée sur les réseaux sociaux et dans la presse visant à entacher mon image et à mettre à mal ma probité et les valeurs morales et éthiques qui fondent ma personnalité", avait-il déclaré sur sa page officielle.

Ajoutant : "Bien que j'ai été blanchi par les résultats d'un audit réalisé en mars 2021, des mains obscures continuent de s'acharner sur ma personne".

Le fils de l'ancien puissant ministre de Félix Houphouët-Boigny, Ange François Barry-Battesti, avait pointé du doigt des comploteurs.

"Au regard de ces accusations graves et fallacieuses qui portent atteinte à mon honorabilité et à mon intégrité et dont le seul but est de ternir mon image, je voudrais rassurer les uns et les autres que je ne suis ni de près ni de loin concerné par cette affaire qui n'existe d'ailleurs que dans l'esprit de leurs auteurs".

Pendant ce temps, plusieurs pans du rapport d'audit étaient publiés dans la presse, mettant en cause sa gestion.

"Ensemble, nous avons décidé que sous 48 heures, chaque collège représenté à cette réunion donne ses observations sur le rapport. Au bout des 48 heures, 5 administrateurs sur les 8 ont donné leur accord pour la prise d’une mesure conservatoire pour suspendre le Secrétaire Général. Ce qui m’a amené à prendre une mesure de suspension à titre conservatoire du Secrétaire Général et de nommer un nouveau Secrétaire Général par intérim", a donc tranché Joël N'Guessan.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

joël n'guessan rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires