Sign in
Download Opera News App

 

 

Pourquoi l'Iran veut-il à tout prix se doter de l'arme nucléaire ?


Le 1er janvier 1967, le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), que 191 pays membres de l’Organisation des Nations unies l’avaient signé, est entré en vigueur. 

Le TNP reconnaît que les États-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la France et la Chine sont détenteurs de bombes atomiques et il leur réserve le droit de produire et de stocker les armes atomiques. L’Inde, le Pakistan, le Soudan du Sud et le régime israélien ont refusé de signer le TNP. À présent, huit pays et un régime disposent des bombes atomiques : les États-Unis, le Royaume-Uni, la Russie, la France, la Chine, l’Inde, le Pakistan, la Corée du Nord et le régime israélien. De 70 000 ogives nucléaires qui existaient en 1986, il en reste uniquement 14 000 dont 90 % appartiennent à l’armée russe et à l’armée américaine.L’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) réaffirme que ces neuf pays sont en train de rénover leurs arsenaux nucléaires et de développer une nouvelle génération d’arme atomique. 

1- RussieL’héritage le plus important laissé par l’Union soviétique à la Russie est le plus grand arsenal atomique du monde. Bien que les Russes aient procédé, à maintes reprises, à réduire leur arsenal, dans le cadre des accords signés avec les États-Unis, ils disposent toutefois le plus grand nombre d’ogives nucléaires. Au total, 6 375 ogives nucléaires se trouvent dans les stocks de l’armée russe dont 1 570 sont opérationnelles. 2- États-Unis Les Russes sont suivis par les Américains qui se sont attribué le deuxième rang sur la liste des pays détenteurs d’armes nucléaires. Bien que le nombre d’ogives atomiques dont dispose la Russie est supérieur à celui de son rival américain, le nombre d’ogives nucléaires opérationnelles des Américains est plus élevé. Au total, 8 500 ogives atomiques appartiennent à l’armée américaine dont 1 750 sont opérationnels. Les États-Unis envisagent de dépenser jusqu’à un trillion de dollars pour rénover leurs armements atomiques d’ici 2040. 150 ogives atomiques américaines sont déployées en Belgique, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Turquie. 

3- ChineLe SIPRI estime à 320 le nombre des ogives atomiques dont dispose la Chine. La Chine modernise son arsenal atomique et développe ses capacités nucléaires en matière de sol, d’air et de mer. 

4- FranceLa France détient 290 ogives atomiques dont 280 sont opérationnels. 5- Royaume-UniAu total, le Royaume-Uni dispose 215 ogives atomiques dont 120 sont opérationnels dans les bases de l’armée britannique. 6- PakistanSelon SIPRI, le Pakistan détient actuellement 160 bombes atomiques. 7- IndeL’Inde a, quant à elle, 150 bombes atomiques. 8- Corée du NordPersonne ne sait exactement combien d’ogives nucléaires détient la Corée du Nord qui s’est retirée en 2003 du TNP. Selon les estimations du SIPRI, la Corée du Nord pourrait avoir entre 30 et 40 ogives atomiques. 

IsraëlIl n’existe aucune information ni chiffre sur les armes atomiques dont dispose le régime israélien. Certains disent que Tel-Aviv collaborerait avec d’autres pays pour mener ses tests atomiques. Sous le régime apartheid, Israël et l’Afrique du Sud ont mené conjointement un test nucléaire, en 1979, dit Vela. Le nombre d’ogives atomiques, stocké dans l’arsenal israélien, est estimé à 90, d’autant plus qu’Israël dispose suffisamment de plutonium pour fabriquer au moins une centaine d’autres bombes atomiques. Parmi les 205 pays du monde, seuls les États-Unis, le Royaume-Uni, la Russie, la Chine, l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord plus le régime israélien disposent d’armes atomiques dont le nombre total s’élève à 13 400. 

7 000 bombes atomiques stockées dans un rayon de 2 000 km de l’IranL’Iran se trouve dans une région armée jusqu’aux dents. L’Arabie saoudite, en elle seule, a conclu un accord de 460 milliards de dollars avec les États-Unis pour leur acheter des armements. Mais il n’en reste pas là ; presque tous les pays arabes de la région se sont déjà lancés dans le domaine de l’énergie atomique et si chacun d’eux arrive à fabriquer la bombe, la situation se dégradera davantage dans la région.En 2015, l’Institut Carnegie a prévu que le Pakistan, le voisin de l’Iran depuis l’Est, serait bientôt une troisième puissance nucléaire du monde. Encore à l’Est, mais un peu plus loin, la Chine devance les capacités militaires des États-Unis et développe, aussi bien en matière de qualité et que de quantité, son arsenal atomique. Elle détient actuellement 320 ogives nucléaires. Cela dit, il existe 630 bombes atomiques dans un rayon de 2 000 kilomètres des frontières orientales de l’Iran. 

Quant aux frontières occidentales de l’Iran, la Turquie, bien qu’elle ne soit pas une détentrice d’armes nucléaires, a accueilli une soixantaine de bombes atomiques américaines dans sa base Incirlik.

Par ailleurs, le régime israélien dispose d’un grand arsenal atomique dont le nombre d’ogives nucléaires est estimé à 190. Cela dit, il existe près de 260 bombes atomiques dans un rayon de 2 000 kilomètres des frontières occidentales de l’Iran qui sont entre les mains de deux ennemis jurés de la République islamique d’Iran : les États-Unis et Israël. La Russie, un voisin du Nord, détient également 6 375 bombes atomiques. Cela signifie qu’il existe près de 7 000 bombes nucléaires dans un rayon de 2 000 kilomètres des frontières du nord de l’Iran.  

L’intéressant est que l’Iran a été basculé, il y a deux décennies, dans un conflit à caractère nucléaire par ceux qui l’accusent de vouloir fabriquer une bombe atomique dans l’avenir ! En effet, les pays détenteurs d’armes nucléaires empêchent les autres pays du monde d’en fabriquer. Il y a un proverbe hongrois qui dit : Ce n’est pas la plume qui écrit la loi, mais c’est l’arme qui l’écrit plutôt.

Content created and supplied by: FAIZANVAMY (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires