Sign in
Download Opera News App

 

 

2e édition des JPAS : ‘‘Protection sociale et autonomisation de la femme : enjeux et défis’’ au menu

Coupure du ruban marquant la reprise des JPAS


Après deux ans de suspension,, les Journées de la Prévoyance et des Actions Sociales (JPAS) reprennent leur droit. Ce jeudi 28 juillet, la 2e édition a démarré à la CGECI au Plateau.

« La célébration de la 2e Journée de la Prévoyance et des Actions Sociales internationales de la femme 2022 arrive à un moment important de la mise en œuvre du programme de développement du Président de la République dénommé « Côte d’Ivoire solidaire ». Et le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara a fait du social une priorité dans la mise en œuvre du programme gouvernemental, le Ps-Gouv (2022-2024).

Ce programme sonne comme un appel à la mobilisation pour plus de justice et d’engagement envers les plus faibles économiquement du pays. Les femmes et les enfants sont les plus exposés à la pauvreté », a rappelé Nassénéba Touré, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant à l’occasion de la célébration de la 2è Journée de la Prévoyance et des Actions Sociales 2022.

En présence d’un parterre de personnalités administratives et coutumières réunies au cours d’une cérémonie à la CGECI, la présidente du Comité d’organisation, Mme Doudou Amaria (présidente de l’Ong Prévoyances), a indiqué qu’il s’agira, « pour cette édition, de placer la femme au cœur de tous les équilibres familiaux, culturels, sanitaires et sociaux en tenant compte de son rôle central en matière de santé, d’éducation et de développement en général.»

Mme Doudou Amaria, présidente de l'Ong Prévoyances PCO des JPAS


« C’est à juste titre que notre choix s’est porté sur Madame la Ministre de la Femme, de la famille et de l’Enfant pour présider ces journées », a-t-elle précisé. Indiquant que son objectif, c’est de réunir les décideurs politiques, les militants des droits de la femme, les ONG, les différentes associations pour des échanges directs sur des points spécifiques aux thèmes.

« Mieux encore, il faudra leur présenter les opportunités qui se présentent à elles dans le domaine de la protection sociale et proposer des solutions innovantes. En matière d’autonomisation, il faudra travailler à assurer la diffusion des bonnes pratiques pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de la femme et de la jeune fille », a rappelé la présidente de l’Ong Prévoyances.

Les JPAS, conclut Mme Doudou Amaria se posent comme un instrument à la disposition du Ministère de la femme, la famille et de l’enfant, et à la disposition de la femme et de la jeune fille pour leur plein épanouissement.

Il faut noter que la belle lancée des JPAS en 2019 s’était malheureusement estompée avec la survenue de la pandémie de la Covid-19, d’où la non tenue de l’Edition 2020 des JPAS.

                    

Saint-Claver Oula

Content created and supplied by: Saint_Claver_Oula (via Opera News )

alassane ouattara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires