Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire ''Gbagbo et Blé Goude libres de rentrer'' : ce qu'il faut craindre

Mercredi 07 avril 2021, le chef de l'État ivoirien, Alassane Ouattara vient annonçait en Conseil des ministres que son prédécesseur dans le fauteuil présidentiel, Laurent Gbagbo et le ministre Charles Blé Goudé peuvent regagner leur pays en toute quiétude.

''Gbagbo et Blé Goude sont libres de rentrer en Côte d'Ivoire quand ils le veulent. Les frais de voyage seront pris par l'État de Côte d'Ivoire.'' a-t-il fait savoir tout en annonçant la prise en charge de leurs frais de déplacement par l'État ivoirien.

Certains applaudissent des deux mains évoquant un geste salutaire d'apaisement et de paix. Dans la même veine, ils évoquent le caractère solennel de cette décision prise en Conseil des ministres par le chef de l'État, chef de la magistrature suprême et non au cours d'un meeting. Soit. Reste à savoir si le chef de l'État peut se substituer à la Justice.

L'autre message que l'on pourrait décrypter, c'est celle d'un Alassane Ouattara qui s'en lave les mains. Il pourrait simplement exécuter une décision de la Cour pénale internationale (CPI) et laisser Laurent Gbagbo et Blé Goudé entre les mains de la Justice.

A juste titre, les deux hommes sont condamnés à 20 ans d'emprisonnement chacun en Côte d'Ivoire. Des condamnations dont le chef n'a pas fait fi dans discours. Certainement parce que cela n'est plus de son ressort. Sinon, les condamnations sont bel et bien présentes. Seulement une amnistie ou une grâce présidentielle pourrait éviter les cachots aux deux prisonniers le plus célèbres de la CPI.


Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires