Sign in
Download Opera News App

 

 

Après les évènements d'Abidjan, le Ministre Vagondo Diomandé fait le bilan et met en garde


La diffusion d'une vidéo mal interprétée et faisant sur les réseaux et allusion d'un mauvais traitements administrés à des migrants ivoiriens au Niger, a provoqué un sentilent anti-Nigeriens, ayant entraîné des scènes d'affrontements entre Ivoiriens et des ressortissants de la Communauté Haoussa du Niger, vivant en Côte d'Ivoire.

Ce fut le cas, le mercredi 19 Mai 2021 dans les communes d'Abobo, de Yopougon, d'Adjamé et d'Anyama, dans le District Autonome d'Abidjan où des violentes manifestations et des affrontements ont été enregistrés.

C'est le média PDCI 24 TV, qui donne l'information à l'opinion publique, le jeudi 20 Mai 2021, sur sa page Facebook,.

Selon cette structure de communication, ces évènements ayant occasionné de nombreux dégâts et plusieurs blessés, ont été suivis de la réaction du Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité,le Général Vagondo Diomandé, qui est monté au créneau dans la soirée pour faire le bilan.

Ainsi, peut-on lire :

<< À la suite de ces heurts qui ont éclaté, douze (12) personnes ont été interpellées, six (6) véhicules calcinés et une douzaine de magasins pillés.>>

La présentation de ce triste bilan, le Ministre de l'intérieur et de oa Sécurité de Côte d'Ivoire, mis an garde et affirmé que la situation ne restera pas sans suite.

Le général a annoncé l'ouverture d'une enquête, avant d'ajouter qu'elle ne s'arrêtera à cette étape de présentation du bilan.

Toujours selon cette source, le Ministre Vagondo a tenu à préciser ce que vont entreprebdre les autorités ivoiriennes.

Voici ce qu'il a dit à ce propos :

<< L'auteur de la vidéo et tous ceux qui l'ont relayé sont également recherchés.

"Nous serons intransigeants sur tous les fauteurs de troubles qui s'illustreront de ces manières-là pour mettre en mal la cohésion sociale>>

Il faut rappeler qu'à origine de la vidéo qui a mis le feu à la poudré, on fait croire que des Ivoiriens qui étaient torturés par des Nigériens dans ce pays.

Les représailles qui suivi cette publication ont occasionné des affrontements contre les populations et les biens des ressortissants menées Nigériens en Côte d'Ivoire, dans les communes suscitées.

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

niger pdci 24 tv vagondo diomandé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires