Sign in
Download Opera News App

 

 

Un pro-Soro déçu révèle : "Certains acteurs du 19 Septembre ont aujourd'hui honte d'assumer"

El Hadj Mamadou Traoré, cadre de Générations et peuples solidaires (GPS de Guillaume Soro) a révélé, tout en publiant sur sa page Facebook, une photo-montage de différents acteurs vivants ou morts, de la rébellion de 2002, que certains ont aujourd'hui honte de leur passé.

El Hadj Mamadou Traoré, qui a été directeur de l'Institut national de formation sociale (INFS) était l'un des cadres des Forces nouvelles.

A l'occasion du 19è anniversaire du coup d'Etat raté du 19 septembre, qui s'est finalement transformé en rébellion des Forces armées des forces nouvelles (FAFN) avec pour quartier général, Bouaké, la deuxième ville de la Côte d'Ivoire, située au centre du pays, Mamadou Traoré s'est exprimé dans un texte intitulé "Les acteurs du 19 Septembre 2002".

"Certains d'entre eux ont aujourd'hui honte d'assumer leur passé de rebelle", a-t-il regretté, soulignant que "beaucoup d'entre eux ont rejoint" le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP du président Alassane Ouattara).

Cet ancien fonctionnaire enseignant devenu cadre de la rébellion de Guillaume Soro dénonce, 19 ans plus tard, les tracasseries que subit son mentor, qui a été jugé et condamné par contumace en Côte d'Ivoire, à vingt ans de prison à perpétuité.

De son côté, Guillaume Soro a déclaré qu'en "assumant la résistance ou la rébellion il y a 19 ans de jeunes ivoiriens innocents avaient rêvé de la liberté à la Che Guevara. Nous avions soif de voir une Côte d’Ivoire unie où il fait bon vivre. Nous voulions amorcer l’enracinement de la démocratie".

Réponse du berger à la bergère, le journaliste André Silver Konan lui a répondu en ces termes : "Non, ceux qui ont porté le crime dans le coeur de la mère Patrie, le 19 septembre 2002, ne rêvaient pas de liberté à la Che Guevara. ce jour-là, ils décidèrent d'écrire leur propre histoire (enrichissement pour certains, entrée dans le milieu politique par la violence, pour d'autres), dans le sang, en exhibant avec malice, des frustrations bien réelles d'une partie de la communauté nationale".

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

alassane ouattara guillaume soro traoré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires