Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire G.Soro: Sidi Touré parle :<< nous ne nous sentons pas concernés par cette question>>

Dans son ordonnance du mardi 15 septembre, la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples (CADHP) avait ordonné à l'État de Côte d'Ivoire de <<surseoir à tous les chefs d'accusation portés contre Guillaume Soro>> de façon immédiate. En réponse à cette déclaration de la CADHP, le ministre de la communication et des médias, Sidi Touré, dans un point de presse, a affirmé ouvertement que l'État de Côte d'Ivoire ne fera pas cas de la décision de cette institution. Car selon lui, la seule institution à laquelle l'État de Côte d'Ivoire se reconnaît dans ce genre de situation, est le conseil constitutionnel.

"Nous ne nous sentons pas concernés par cette question. Nous l'avons suffisamment affirmé au cours d'une précédente déclaration", a confié le porte-parole du gouvernement.

Par ailleurs, le ministre a affirmé que les Ivoiriens doivent "éviter de penser que c'est l'extérieur qui doit nous imprimer le rythme de nos institutions". Sidi Touré a clore ce point de presse en invitant les populations et les partis politiques à s'activer dans un dynamisme d'élection présidentielle apaisée.

Zirkov

Content created and supplied by: Zirkov (via Opera News )

CADHP Sidi Touré État de Côte d'Ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires