Sign in
Download Opera News App

 

 

Pour faire plier le RHDP, Boga Sako Gervais prévient : "Les pressions extérieures ne suffiront pas"

Que le chef de l’état sortant, Alassane Ouattara, se soit vu contraint par la médiation Onusienne, de poser un geste d’apaisement, en libérant ce Mercredi 23 Septembre 2020, une quinzaine d’opposants incarcérés depuis maintenant plusieurs mois, beaucoup parmi les chefs de file de l’opposition en sont convaincus.

Après Me Affoussiata Bamba, avocate de Guillaume Soro et ancienne ministre de la communication, qui dans un entretien qu’elle nous accordait ce Jeudi 24 Septembre, évoquait une tentative de ‘’diversion’’ du pouvoir en place, c’est l’activiste des droits de l’homme, Boga Sako Gervais, président de la FIDHOP et vice-président d’EDS, qui nous livrait, 24 heures plus tard, ce Vendredi 25 Septembre, son analyse de cette libération partielle.

En accord avec la lecture qu’en fait l’avocate de Guillaume Soro, lui aussi dénonce ‘’un chantage’’ de la part du pouvoir, qui selon lui, ‘’est dans la défiance’’. S’il refuse d’occulter les avancées engrangées avec les pressions extérieures, et qui, croit-t-il, ont conduit à cette première vague de libération, ce vice-président d’EDS ne se fait pas d’illusions pour autant. ‘’ Les pressions extérieures à elles seules, ne suffiront pas. Les pressions les plus fortes sont celles de l’intérieur, des Ivoiriens. Là où nous allons, Ouattara n’a aucun choix’’, a-t-il estimé.

S’agissant de la posture que pourrait adopter l’opposition en cas de fléchissement du pouvoir, vers l’organisation d’une élection inclusive, Boga Sako Gervais se veut rassurant : ‘’ Dès l’instant que tout le monde, se met autour de Bédié, autour de Gbagbo, on peut gérer les choses. On trouvera des solutions’’.

Optimiste quant à la capacité des différentes tendances de l’opposition à surmonter leurs divergences, il affirme : ‘’ Tous, nous sommes d’accord que ce sont des élections qui vont nous départager. Tout le monde peut être autour de Bédié, on va rigoler. Quand les conditions sont propres, chacun peut livrer sa vision de la Côte d’Ivoire. on a gagné en maturité après toutes ces années de crise’’.

C’est en effet l’une des premières fois en Côte d’Ivoire, que l’opposition affiche pareille homogénéité dans la perspective d’une unité d’action, qui espère-t-on dans les différentes chapelles politiques, aboutira à un scrutin pleinement inclusif et transparent.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Alassane Ouattara Boga Sako Gervais EDS Guillaume Soro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires