Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire Gbagbo et Blé Goudé : le RHDP à l'épreuve de l'article 22 de la Constitution

Hier à la Haye, la nouvelle est tombée. Gbagbo et Blé Goudé ont été définitivement acquittés en appels des charges de crimes contre l'humanité qui pesaient sur eux. En effet, le jugement en appel n'a pas trouvé de motif valable pour maintenir les deux hommes politiques en détention. Dès lors ils sont libres de tout mouvement et peuvent à priori rejoindre leur pays. Mais les choses ne sont pas aussi simples.

Si nous avons bonne mémoire, Laurent Gbagbo est sous le coup d'une condamnation par contumace en Côte d'Ivoire avec une peine d'emprisonnement de 20 ans suite à l'affaire dite "du braquage de la BCEAO".

Gbagbo va-t-il foncer en Côte d'Ivoire pour purger cette peine en homme responsable ?

Va-t-il rester là où il est en Belgique pour échapper à cette peine qui l'attend ?

S'il reste en Belgique où il réside en ce moment, il serait considéré comme un exilé. Or notre constitution en son article 22 dit clairement:

" Aucun ivoirien ne peut être contraint à l'exil".

Pour le pouvoir RHDP, nous disons que c'est une épreuve, un test. Dès lors les autorités ivoiriennes, pour être conséquentes avec elles-mêmes et pour montrer leur respect de notre loi fondamentale, doivent appliquer cet article afin de faciliter le retour de Gbagbo et de son ministre Blé Goudé en Côte d'Ivoire.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

Blé Goudé Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires