Sign in
Download Opera News App

 

 

Plainte contre son leader / Un proche de Soro formel : "Cette affaire n’ira nulle part"

(L'ex-Premier ministre Guillaume Soro affiche une sérénité/photo Archives)

Dans le cadre du dossier ouvert à la suite des accusations formulées par le député Michel Gbagbo, Mme Sabine Kheris, juge d’instruction a convoqué l’ex-Premier ministre Guillaume Soro ce 24 novembre 2021 à Paris, pour une première audition. « Cette affaire n’ira nulle part », avoue Mamadou Traoré, conseiller de l’ancien président de l’Assemblée nationale.

« Cette affaire n'ira nulle part, comme toutes les affaires concernant Guillaume Soro qui ne sont allées nulle part », a déclaré ce proche collaborateur du président de GPS, aux partisans et sympathisants de Soro, qui seraient perturbés par la plainte du psychologue devant les tribunaux français.

Ainsi, il les a rassurés en leur demandant d'être sereins, comme l'est en ce moment leur mentor.

Par ailleurs, dans sa démarche en vue de fortifier ses ‘’camarades », Mamadou Traoré fait savoir que « presque tous les opposants africains qui ont été contraints à l'exil, ont accédé au pouvoir. Guillaume Soro ne fera pas exception à la règle », a-t-il soutenu ce 25 novembre, sur sa page.

Et de conclure sa communication en ces termes :

« Que les Soroistes sachent que leur leader est un enfant béni, que Bogota (l’un des surnoms de l’ex-allié du président Alassane Ouattara, ndlr) est un roseau qui se plie, mais qui ne se casse pas.

Cette affaire liée à la plainte de Michel Gbagbo ne prospéra pas. Je peux vous le garantir », a-t-il martelé.

Y.K

 

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

alassane ouattara guillaume soro mamadou traoré michel gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires