Sign in
Download Opera News App

 

 

Probable retour de Blaise Compaoré au Burkina Faso : réconciliation ou guet apens ?

Infowakat - Burkina/Justice : Les vieux fantômes du régime Compaoré refont  surface

Alors que le procès de l'assassinat de Thomas Sankara bat son plein à Ouagadougoudou, Zéphirin Diabré, ministre Burkinabé de la réconciliation, annonce un forum de réconciliation nationale qui verra la participation de l'ex-homme fort Blaise Compaoré et de l'ex-putschiste Yacouba Isaac Zida.

Les chefs d'inculpation du général Diendéré précisés

"Réconciliation nationale et cohésion sociale: devoir et responsabilité de tous pour un développement durable du Burkina Faso" tel est le thème du forum de la réconciliation nationale annoncée par Zéphirin Diabré, prévu du 17 au 23 janvier 2022. "J'ai été à Abidjan pour rencontrer le Président Blaise Compaoré. J'ai aussi eu des échanges avec Yacouba Isaac Zida. On a décidé d'assurer leur sécurité. C'est dans cette démarche de réconciliation que j'ai visité moi-même la villa qui doit accueillir le Président Compaoré. Elle est entretenue 24 h/24. Toutes les garanties ont été données à Blaise Compaoré. Il aura un traitement digne d'un ancien chef d'Etat. " a-t-il indiqué au cours d'une conférence de presse tenue samedi 13 novembre dernier.

Procès Thomas Sankara du 11 octobre : Entre Blaise in absentia et délicate  question de la réconciliation - Aujourd'hui au Faso

Le contraste est éloquent car le ministre Burkinabé de la réconciliation précise que le processus de réconciliation ne se substitue pas à la Justice arguant que le gouvernement a opté pour la Vérité, la Justice et la Réconciliation. "Si c'est la question de la Justice, on n'y pourra rien" regrette-t-il. Comment tourner donc cette page pour aller à l'impératif de la réconciliation selon Zéphirin Diabré tandis que le procès de l'assassinat de Thomas Sankara entre dans une nouvelle phase ? L’audition des témoins qui a débuté ce mardi 16 novembre confirment l'implication des principaux accusés: Blaise Compaoré et le Général Gilbert Diendéré dans le massacre du 15 octobre 1987. Depuis le 21 décembre 2015, Blaise Compaoré, naturalisé Ivoirien, est visé par un mandat d'arrêt international car recherché pour son implication présumée dans la mort de Thomas Sankara.


Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

blaise compaoré burkina faso thomas sankara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires