Sign in
Download Opera News App

 

 

Tribunal militaire d’Abidjan : Ange Kessi envoie un message clair aux nouveaux magistrats et greffiers

Le Commissaire du gouvernement, le Contre-Amiral, Ange Kessi a pris part à la cérémonie solennelle de rentrée judiciaire et de prestation de serment de nouveaux magistrats et greffiers militaires, tenue le vendredi 26 novembre 2021, à Abidjan.

Au cours de cette cérémonie qui s'est déroulée à l'Etat-Major des armées en présence du ministre d'Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, le procureur militaire a envoyé un message clair à ces nouveaux magistrats et greffiers militaires.

Connu pour sa volonté de traquer et de mettre hors d’Etat de nuire les forces de l’ordre qui s’adonnent à la corruption et aux rackets, Ange Késsi n’est pas allé du dos de la cuillère pour véhiculer son message.  

« Aux deux nouveaux magistrats et greffiers militaires, j'ai été clair dans les conseils d'usage : soyez intègres car c'est sur vous que le pays compte pour combattre le racket, la corruption et promouvoir la bonne gouvernance. Celui qui est venu chercher l'argent à tout prix qu'il retourne d’où il vient », a écrit le commissaire du gouvernement dans une note d’information rendue public ce lundi 29 novembre 2021.

« On vient au tribunal militaire pour donner de soi », a-t-il poursuivi. Continuant sur la même lancé, le patron du tribunal militaire d’Abidjan a tenu à préciser qu’au tribunal militaire, les hommes de lois ont une façon particulière de penser. C'est, dira-t-il, que nous ne nous demandons pas ce que l'Etat fait pour nous mais ce que nous donnons à l'Etat.

« C'est nous qui envoyons les forces de l'ordre en prison quand ils commettent les délits de corruption ou de racket ou d’escroquerie. Nous devons servir d'exemple de probité morale et exempt de tout reproche. Avant d'envoyer un corrompu en prison, demandons-nous d'abord si nous même nous ne sommes pas corrompus. C’est la réponse à cette question qui nous permettra d'exercer en toute conscience cette profession qu'est la magistrature. Si nous les magistrats, nous ne sommes pas corrompus où vont passer les autres citoyens pour être corrompus ? », s’est interrogé le Contre-Amiral, Ange Kessi.

« Méditez ces propos ! Et chaque jour que DIEU fait, ne priez pas seulement pour rester en vie mais priez le tout puissant pour qu'il vous donne la force physique et la lucidité pour bien juger afin de ne pas condamner un innocent qui n'a rien fait et surtout ne pas laisser partir un criminel », a conclu le Commissaire du gouvernement.

Christ Kouamé

Content created and supplied by: ChristKouamé (via Opera News )

abidjan ange kessi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires