Sign in
Download Opera News App

 

 

Kragbé Philippe fait des révélations sur Chris Yapi : « C'est un réseau constitué...»

Kragbé Philippe, ( Directeur Exécutif Adjoint en charge de la Jeunesse du RHDP ) : ‘’ Notre parti regorge d’hommes et de femmes de grandes compétences’’

Le Directeur exécutif adjoint en charge de la Jeunesse du RHDP, Kragbé Philippe, s'est sans faux fuyants abondamment prononcé sur l’actualité politique, notamment les Législatives du 06 mars 2021, au cours d'un entretien qu'il a accordé au quotidien Le Rassemblement. Dans cet entretien, il a mis en relief le bilan fait au niveau de votre parti, le RHDP. « Le bilan pour le RHDP est plus que satisfaisant dans la mesure où le parti a montré aux yeux de tous que nous sommes la première formation politique de Côte d’Ivoire. Les Ivoiriens ont montré par là qu’ils sont satisfaits du travail abattu par le président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara qui a changé le visage de ce pays après une décennie de gouvernance», a-t-il fait remarquer. En faisant mention de la majorité absolue avec plus de 137 sièges, si l'on compte les indépendants revenus au RHDP. « Nous avons obtenu plus que 137 sièges, puisque les députés indépendants qui sont militants de notre parti sont en train de revenir. Le chiffre va donc monter et on attend la fin des ‘’allégeances’’ pour connaitre le nombre exact de députés estampillés RHDP», a-t-il ajouté.

Sur la question des indépendants qui faussent la cooptation des candidats du parti, preuve qu’il faille revoir le mode de désignation ou l’affiner. Il s'est voulu optimiste et rassurant. « L'erreur est humaine, mais je ne pense pas qu’il faille incriminer le mode de désignation des candidats qui a été faite de manière à la fois transparente et démocratique. Cette fois, on a tenu compte de l’avis de la base puisque c’est de la base que les noms des prétendants sont montés au sommet pour arbitrage éventuellement, si c’était nécessaire. Voyez-vous, on peut choisir quelqu’un qui pense avoir la caution de la base et il peut échouer, et à l’inverse, on peut désigner un militant qu’on peut croire pas en phase avec la base et celui-ci peut perdre. Que dites-vous de ceux qui ont perdu avec un écart si mince qu’on peut penser qu’ils auraient pu gagner. Non, une élection est quelque chose qui comporte beaucoup trop d’impondérables pour être cartésienne. Il y a beaucoup de facteurs qui peuvent intervenir ; soit on a fait une mauvaise campagne, soit les électeurs ne sont pas suffisamment sortis, etc. On ne peut donc pas systématiquement accuser le parti d’avoir fait de mauvais choix. Une élection, c’est un tout et on ne peut tout prévoir», a fait savoir le DEA Kragbé Philippe. Quant à la perte de certaines zones réputées proches de l’opposition par le RHDP, notamment la commune de Yopougon qui est une localité emblématique, il s'est voulu clair la dessus. « Il y a des zones proches du PDCI-RDA, du FPI que le RHDP a raflées. Aujourd’hui, le Lôh-Djiboua est aux couleurs du RHDP, le Gôh aussi et bien d’autres localités. Ce n’est pas parce que les sièges de Yopougon ont été remportés par l’opposition que vous allez en déduire que les lignes n’ont pas bougé. Je ne crois pas. Pour moi, les lignes ont véritablement bougé, surtout à voir le score du RHDP. De sorte qu’au terme de ces Législatives, on remarque que le pays est aux couleurs du RHDP. Les populations ne sont pas dupes, elles ont vu le travail gigantesque abattu par le président de la République en seulement 10 ans», affirme t'il.

Non sans décrier « la marche incohérente» de l'opposition à ses yeux. « Je vous avais dit que cette opposition était incohérente. Boycotter une élection présidentielle pour des raisons fallacieuses (et je pèse bien mes mots) pour ensuite se présenter à une élection législative. C’est la preuve que l’opposition était à cours d’arguments. Elle savait qu’elle allait être battue à plate couture, elle a donc préféré opter pour une fuite en avant pour donner le change à ses militants qui ont certainement été déroutés par sa stratégie. Cependant, je pense que c’est une bonne chose qu’elle ait participé à ce scrutin. C’est tant mieux pour tout le monde, plus encore pour elle qui jouait sa survie. Parce que ne pas participer à cette élection aurait signifié la mort politique de cette opposition qui se serait mise en marge de la vie politique nationale», révèle t'il. A la question du journaliste de savoir s'il n'avait pas d'appréhension dans la mesure où à l’Assemblée nationale, le RHDP a certes la majorité absolue, mais pas la majorité qualifiée qui lui aurait permis de faire passer sans encombre les lois organiques. Sa réponse est celle-ci : « Voyez-vous, je me refuse à faire un procès d’intention aux députés de l’opposition, puisque à priori, rien ne nous dit qu’ils vont retoquer toutes les lois organiques. Je préfère voir le verre à moitié plein et ne pas d’emblée les voir en ‘’diables’’. On les jugera sur pièce. Ils ne doivent donc pas s’opposer systématiquement aux textes proposés par le pouvoir. Tout texte de loi qui va dans l’intérêt de la grande majorité des Ivoiriens devrait donc avoir la caution de l’opposition à l’hémicycle. Ils sont des députés de la Nation et devraient se mettre au service du peuple. Cela va de soi».

Aussi s'est-il prononcé sur les réelles intentions de l'avatar « Christ Yapi ne ment pas», qui a jeté son dévolu sur le RHDP. Et qui a ouvertement accusé le pouvoir RHDP « d'avoir fait assassiner le PM Hamed Bakayoko». « On ne peut pas nous faire croire qu’en politique, il n’y a pas de mort naturelle. Il faut que les Ivoiriens tournent le dos à ces considérations qui manquent de rationalité. Néanmoins, je ne puis manquer de m’interroger : que recherchent celui ou ceux qui véhiculent ces rumeurs ? Recherchent-ils un soulèvement populaire ou veulent-ils créer la chienlit en propageant de tels ragots ? Nous n’accordons aucun crédit à ce qui ressemble à une manipulation. Nous disons que le destin le plus sûr de l’homme, c’est la mort. Il n’y a donc pas à spéculer lorsque certains meurent», a-t-il martelé. Avant de révéler : « Pour moi, Chris Yapi, ce n’est pas une personne. C’est un réseau constitué par des personnes qui sont au service d’une cause politique. ça saute aux yeux. Cela nous rappelle les Russes au temps de la guerre froide. Ils manipulaient l’information dans le but de susciter des troubles».

Et de conclure en disant ceci aux fils et filles de la Côte d'Ivoire : « je voudrais d’abord remercier le président de la République qui, en dépit des évènements malheureux qui se sont succédé, garde toujours le cap. Il nous montre qu’il tient la barre d’une main ferme. Cela nous motive à donner le meilleur de nous-mêmes partout où nous sommes. Je n’oublie pas de lui adresser nos sincères condoléances après la perte du Premier ministre Hamed Bakayoko qui fait suite à celle de son autre fils Amadou Gon Coulibaly. Nous voulons lui dire, nous, jeunes, que nous sommes de cœur avec lui et qu’il peut compter sur nous en termes de dévouement et d’engagement. De fidélité et de loyauté aussi».

Content created and supplied by: esmellorngsessdonald (via Opera News )

alassane ouattara chris yapi rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires