Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire "Je voulais interroger Bédié" : L’ambassadeur de France vertement critiqué sur la toile

L’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, SEM Jean-Christophe Belliard a été reçu en audience, le lundi 20 avril 2021, par Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Ses propos à l’issue de cette audience sont violemment critiqués sur les réseaux sociaux, du fait d’un mot jugé déplacé qu’il a utilisé. 

« Je voulais l’interroger sur les contacts en cours avec le président Ouattara, voir où on est avec le dialogue politique, la réconciliation. J’ai l’impression qu’après quelques mois difficiles, nous rentrons dans un nouveau moment en Côte d’Ivoire où un certain nombre de choses peuvent se passer, doivent se passer », a déclaré l’ambassadeur, à l’issue de la rencontre, selon un article repris par le site d’informations générales Afriksoir.net.

« Si si, vous avez bien lu. L'ambassadeur Jean-Christophe Belliard déclare qu'il a "interrogé" le président Henri Konan Bédié sur les contacts en cours avec le Président Ouattara". Je ne sais pas si nous comprenons la même chose. Bref. Dieu nous donne la bonne compréhension ! », a tout de suite réagi André Silver Konan, le journaliste analyste politique et éveilleur de consciences, sur sa page officielle Facebook. 

« Je voulais l'interroger. L'ambassadeur français qui a certainement le quitus de son pays, est vraiment Ivre d'une condescendance de négrier des temps immémoriaux. Et je parie fort que Bédié s'est bien laissé compter aussi hein ! », s’est plaint un Internaute.

Un autre commentateur de renchérir : « L'usage du prédicat « interroger » est incongru de mon point de vue. Un ambassadeur, je dirai même un ''simple ambassadeur'' africain ne peut se permettre d'aller en Russie demander par exemple à Alexeï Navalny comment vont ses relations avec Poutine ou encore à Mélenchon si tout va bien entre Macron et lui. Je ne sais pas trop ce que cet ambassadeur est venu faire chez le patron du PDCI, mais je vois en cet acte une démarche quelque peu floue... Je peux me tromper.

Au nombre des critiques, celle-ci : « Dans un langage diplomatique approprié il aurait dû dire : " je suis venu rencontrer le président Bedié avec qui nous avons abordé plusieurs sujets, notamment l'état d'avancement du dialogue entre l'opposition et le pouvoir." En quelle qualité va-t-il "interroger" le Président Bédié ? Même Macron ne peut pas l'interroger ! »

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

france vertement henri konan bédié ivoire pdci sem jean-christophe belliard

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires