Sign in
Download Opera News App

 

 

Réactions du RHDP après la rencontre Gbagbo-Bedié : le ministre KKB doit nécessairement intervenir

S'il y a un ministère de la reconciliation nationale en Côte d'Ivoire, c'est bien pour regler les questions de division et de méfiance qui siègent au sein du peuple ivoirien. Le 15 décembre 2020, le président Alassane Ouattara a nommé Kouadio Konan Bertin comme ministre de la reconciliation nationale. Son rôle est bien connu de tous: aider à favoriser un climat de paix et redonner à la nation son hospitalité qui faisait sa fierté.

Le retour de Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire était vu comme l'occasion favorable pour que les dirigeants politiques montrent à tous les ivoiriens qu'il n'y aura plus de problèmes susceptibles d'engendrer des conflits socio-politiques et militaires. Jusque là, il n'y a pas encore de réactions promptes qui va dans ce sens.

Le président Gbagbo éffectue certains voyages depuis son arrivée au pays. Après s'être rendu dans son village natal qui est Mama, il est parti en République Démocratique du Congo pour rencontre certaines personnalités. A son retour à Abidjan, un autre voyage à Daoukro a été planifié et accompli. Les 10 et 11 juillet 2021 ont vu le président Laurent Gbagbo auprès de son ainé Henri Konan Bedié. Il était question de parler de paix et de reconciliation nationale. Deux discours importants ont été tenus par ces deux grands hommes politiques.

A la suite de cela, le camp RHDP n'est pas resté dans le silence. Certains cadres tels que l'Honnorable Touré Alpha Yaya, les ministres Mamadou Touré et Adama Bictogo ont décidé de réagir pour monter que le pays se porte bien et est déjà engagé dans un processus de reconciliation nationale. Certaines paroles prononcées ont été assez percutantes. Il faut qu'à la suite de ces interventions, il n'y ait pas d'autres sentiments négatifs qui naissent dans le coeur de certaines personnes.

Par ailleurs, Il existe un ministre de la reconciliation nationale. Des décisions venant de lui sont véritablement attendues pour réaliser ce projet de reconciliation qui devient l'affaire de tous. Le ministre Kouadio Konan Bertin doit se faire entendre après ce lundi 12 juillet 2021. La Côte d'Ivoire a besoin de paix, et la paix se trouve dans les actions ratachées à son ministère.

Le souhait de plusieurs ivoiriens est de voir Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara et Bedié ensemble autour d'une table de discussion dont le ministre KKB sera le médiateur principal, en sa qualité de grand réconciliateur ivoirien. Si cela se réalise, la Côte d'Ivoire sera vu comme un pays modèle, un pays où le pardon et la reconciliation sont deux "lois" inscrites dans la mentalité et le coeur des citoyens.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

alassane ouattara camp rhdp côte d'ivoire henri konan bedié kouadio konan bertin

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires