Opera News

Opera News App Download

Daoukro, Bonoua, Bongouanou : l’opposition ne voit-elle pas qu’elle se tire une balle dans le pied ?

Published 11 days ago - 54228 views

Depuis l’annonce de la nouvelle candidature du Président Alassane Ouattara le 6 août dernier, l’opposition ivoirienne s'est mobilisée pour protester contre cette décision jugée anticonstitutionnelle. Aujourd’hui, à voir les tensions qui secouent la ville de Bongouanou, on est amené à se poser des questions.

Plusieurs sources proches de Pascal Affi N’Guessan annoncent ce samedi l’incendie de sa résidence du côté de Bongouanou. Alors que la campagne électorale s’est ouverte il y’a trois jours, des violences communautaires opposeraient les populations de cette localité dont dépend le village de Bouadikro qui a vu naître Affi N’Guessan.

Ce qui arrive à Bongouanou est d'autant préoccupant que de tous les mots d'ordre lancés par l’opposition ivoirienne, les tensions ayant conduits à des morts ont été enregistrés, à quelques exceptions près, chez les leaders de l’opposition. En effet, des morts ont été enregistrés après les tensions de Daoukro chez Henry Konan Bédié, à Bonoua chez Simone Gbagbo. Aujourd’hui, c’est Affi N’Guessan et ses parents de Bongouanou qui en payent un lourd tribut. Il faut cependant préciser que des morts ont été enregistrés à Divo avec des destructions de biens dans d'autres localités.

Mais le constat est alarmant et frappant dans les villes d'origine de certains acteurs de l'opposition. N’est-il pas préoccupant pour l’opposition de constater que lorsqu’un mot d’ordre est lancé, il créé plus de dégâts chez les acteurs de cette opposition ? Plutôt que de produire l'effet escompté à travers peut-être l'exemple que voudraient donné les populations de ces localités qui manifesteraient pour soutenir leurs fils (de l'opposition), les dégâts et surtout les morts qui s'en suivent donnent à croire que l’opposition se tire clairement une balle dans le pied. 

Ce qu’il faut aussi dire, c'est que si le RHDP doit gagner l’élection du 31 octobre, ce n'est assurément pas en jetant prioritairement son dévolu sur les militants de Daoukro, Bonoua et Bongouanou. Ces localités ne sont pas forcément des bastions du RHDP. Et à ce jour, en prenant les exemples des élections passées, il est clair que le RHDP a réussi à faire régner le calme dans ses différents fiefs. Alors au nom de quoi des populations devraient-elles subir des supplices parce qu’elles ont eu l’infortune de se retrouver dans la même localité qu’un chef de file de l’opposition ?


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: DégnimaniYéo (via Opera News )

Tags:      

Bongouanou Bonoua Daoukro Guessan
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires

VOUS AIMEREZ