Sign in
Download Opera News App

 

 

Procès Soro : « Nous ne nous prêterons pas à ce simulacre de procès », avocat de l’ex-PAN

Dans sa livraison de ce mardi 18 mai 2021, le confrère Jeune Afrique révèle que les avocats de Guillaume Soro, l’ex-président du Parlement ivoirien, ne participeront pas à son procès qui s’ouvre le lendemain mercredi 19 mai.

C’est un courrier adressé au président et aux juges du Tribunal que Affoussiata Bamba Lamine, Robin Brinsard, Charles Consigny et Emmanuel Daoud expliquent les raisons de cette absence annoncée.

Selon eux, l’ordonnance de renvoi du 7 octobre 2020 a été prise ‘‘par mépris de deux décisions de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples CADHP’’ du 22 avril au 15 septembre 2020.

Ensuite, ils ajoutent que les preuves brandies par le procureur Adou Richard en décembre 2020 (enregistrements interceptés par les services de renseignements ivoiriens, sont ‘‘tronquées, truquées et issues de captations illicites’’. Pareil pour ‘‘l’arsenal de guerre’’ découverts dans les résidences de Soro à Assinie et à la Riviera Golf qui n’auraient, soutiennent les avocats, aucun lien avec leur client.

Enfin, ils dénoncent le renvoi de Affoussiata Bamba Lamine devant le Tribunal criminel pour ‘‘divulgations de fausses nouvelles’’ arguant que cela relève du principe de l’avocat à la liberté de la parole.

Rigobert et Simon, les frères cadets de Guillaume Soro, Souleymane Kamagaté, Alain Lobognon, Affoussiata Bamba Lamine, Moussa Touré, Abdoulaye Fofana et Issiaka Fofana

font partie de la vingtaine de pro-Soro qui passera devant le juge. Un procès qui brillera par l’absence du principal mis en cause, Guillaume Soro.

 

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

procès soro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires