Sign in
Download Opera News App

 

 

Comme Soro, ces personnalités étaient dans les arcanes du pouvoir avant de tomber en disgrâce

L'ancien premier ministre de Côte d'Ivoire Soro Guillaume, vient d'être condamné par contumace à la prison à perpétuité pour atteinte à la sureté de l'Etat.

Cette condamnation marque le dernier épisode d'un divorce longtemps consommé entre Soro Guillaume et le pouvoir d'Abidjan auquel il appartenait jadis. Pourtant en Afrique, le cas Soro ne semble pas être un cas isolé. De nombreuses personnalités ont à un moment été des cadres influent dans leur pays avant de tomber en disgrâce vis-à-vis du pouvoir auquel il appartenait. Voici pour vous quelques exemples:

Mohamed Ould Abdel Aziz

Il a dirigé la Mauritanie pendant plus d'une décennie, avant de céder le pouvoir à son ministre de la défense et l'ex allié Mohammed Ould el-Ghazouani en 2019. A son arrivée au pouvoir, le nouveau président Ghazouani prend ses distances avec son prédécesseur, en écartant peu à peu tous les proches de l'ex-président Abdel Aziz du parti au pouvoir et de tous les postes stratégiques. Inculpé pour corruption en mars dernier, l'ex président Abdel Aziz a finalement été arrêté et écroué ce 22 juin à Nouakchott, capitale Mauritanienne.

Vital Kamerhe

Longtemps proche de l'ancien président Joseph Kabila, Vital Kamerhe rejoint les rangs de l'opposition congolaise et crée son propre parti l'UNC en 2010.

En 2018, suite à des élections présidentielles dont Kabila ne prend pas part, puisque empêché constitutionnellement, Vital Kamerhe signe un accord politique avec Felix Tshisekedi. En vertu de cet accord, Vital Kamerhe accepte de retirer sa candidature à la présidentielle en faveur de Felix Tshisekedi en échange du poste de premier ministre en cas de victoire de ce dernier. Elu dès le premier tour lors de ces élections, Félix Tshisekedi nomme finalement Vital Kamerhe directeur de cabinet du président de la République.

En avril 2020, Vital Kamerhe est mis en cause dans une affaire de détournement et corruption. Il est entendu dans le cadre de l'enquête sur les travaux des 100 jours.

Finalement écroué, il est jugé en première instance et est condamné à 20 ans de prison. Peine réduite à 13 ans de prison après un procès en appel. Vital Kamerhe est incarcéré à la prison de Makala où il purge sa peine.

Kpatcha Gnassingbé

Kpatcha Gnassingbe, ancien ministre de la Défense arrêté en 2009, est accusé d'avoir fomenté une tentative de coup d'Etat contre son frère, le chef de l'État togolais Faure Gnassingbé. Jugé en 2011, il est condamné à 20 années de prison pour atteinte à la sûreté de l'État. L'ancien ministre de la défense purge actuellement sa peine à la prison civile de Lomé.

Isaac Zida

Premier ministre de la transition burkinabè entre 2014 et 2015, le général de division Isaac Zida est actuellement en exil au Canada. Dans son pays, il est par ailleurs accusé de corruption durant la transition, ainsi que de la répression de l'insurrection d'octobre 2014, en tant que chef des opérations de l'ex-RSP. En janvier 2017, le président Kaboré le radie de l'effectif des Forces armées du Burkina pour désertion.

Content created and supplied by: Kouiti (via Opera News )

aziz guillaume mauritanie nouakchott vital kamerhe

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires