Sign in
Download Opera News App

 

 

PCO de la visite du Haut Sassandra à Gbagbo, Kamé Kamé promet un déferlement humain à Mama

Guillaume Kamé Kamé

Guillaume Kamé Kamé a été désigné jeudi 2 septembre au QG du FPI GOR, président du Comité d'organisation de la visite que les populations du Haut Sassandra( Daloa, Issia...) s'apprêtent à rendre à Laurent Gbagbo à Mama son village natal.

Le secrétaire du FPI GOR qui aura un autre nom en octobre prochain a été choisi par les cadres du haut-sassandra pro-Gbagbo. Il s'agit des membres du secrétariat général, du comité de contrôle et du comité central,des élus et des candidats EDS aux dernières législatives. Quelques têtes fortes présentes Charles Guipié Yoro, solou Gnoleba, Maurice Kipré Digbeu , l'ambassadeur Dalo Désiré, l'honorable Djetoa, mme Dré Dogbo Agnès étaient présents.  

Aussitôt désigné Guillaume Kamé Kamé promet un déferlement humain des populations du Haut Sassandra à Mama. Il promet même que ses parents battront le record de la mobilisation des populations qui iront voir Laurent Gbagbo à Mama. " Nous avons organisé une première réunion le 18 août.


Ce jour-là c'était une rencontre avec les aînés. Après, nous nous sommes retrouvés le 2 septembre et nous nous retrouverons le 9 septembre pour former les commissions. Mais déjà, sur le terrain, c'est l'engouement. Ce sera un déferlement humain. Les parents promettent de battre le record de la mobilisation du déplacement des populations à Mama", a indiqué l'ex-candidat EDS aux législatives du 31 mars.

Le 28 août, les populations des régions du Guémon et du Cavaly avaient ouvert le chemin des visites des populations du pays profond à Mama pour saluer l'ex-Président après 10 ans d'absence due à un procès à la CPI qui s'est soldé par son acquittement. Les populations du Haut Sassandra s'activent. L'on apprend aussi que les populations du Lôh-Djiboua manifestent le désir ardent de se rendre elles aussi à Mama.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

fpi gor haut sassandra daloa kamé laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires