Sign in
Download Opera News App

 

 

La tension monte entre Bagdad et Ankara après la mort de deux haut gradés irakiens tués par un drone

Ankara a lancé, en juin, une opération dans cette zone du Nord irakien, où elle attaque les positions du PKK, l’opposition kurde en Turquie.

Bagdad a annulé une visite d’un ministre et convoqué l’ambassadeur turc après qu’un drone turc a tué, mardi 11 août, deux haut gradés irakiens dans le nord du pays, où Ankara estime être dans son droit en bombardant des positions du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, opposition kurde en Turquie).

Depuis que la Turquie a lancé en juin son opération « Griffes du Tigre » au Kurdistan irakien, les deux voisins n’ont cessé de s’opposer – sur le plan diplomatique – au sujet des frappes aériennes et de l’incursion terrestre de commandos turcs.

Mardi, la mort pour la première fois de commandants des forces régulières irakiennes a suscité des mesures plus drastiques : le ministère des affaires étrangères a annoncé que Bagdad ne voulait plus recevoir jeudi le ministre turc de la défense.

En outre, le ministère a ajouté que l’ambassadeur turc à Bagdad serait de nouveau convoqué – pour la troisième fois depuis juin – et se verrait remettre « une lettre de protestation comprenant des termes forts pour dire que l’Irak refuse catégoriquement les agressions et les violations » d’Ankara.

Content created and supplied by: bilezoua (via Opera News )

Ankara Bagdad Turquie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires