Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire récépissé du PPA-CI : l'Union européenne met fin aux débats

Une Institution politico-économique de la dimension de l'Union européenne qui regroupe vingt huit (28) États du vieux continent, peut-elle, le cadre de ses missions à travers le monde, se permettre d'associer son image à une organisation privée sans s'assurer que celle-ci est légale et crédible ? L'État de Côte d'Ivoire peut-il admettre que l'UE rencontre un parti politique dont le ministère de l'Intérieur ignore son existence légale ?

Telles sont ces bonnes questions qu'il va falloir désormais se poser après le passage, ce vendredi 20 mai, au siège du PPA-CI, à la Riviera 3, d'une forte délégation de l'Union européenne venue échanger avec les membres de la direction du parti de Laurent Gbagbo sur des sujets engageant la vie de la nation ivoirienne. En tout cas, cette séance de travail de la direction du PPA-CI avec les représentants des vingt huit États européens achève de convaincre définitivement que le parti de l'ancien chef d'État ivoirien a respecté toutes les étapes du processus administratif conduisant à sa reconnaissance officielle. Dès lors, la polémique autour de la question du récépissé est vaine et sans réelle contenue. Le reste n'est que manoeuvre politicienne.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires