Sign in
Download Opera News App

 

 

10 ans après le 11 Avril 2011, l'ex DG de RFI toujours inquiète pour la Côte d'ivoire

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goude ont été définitivement acquittés. L'actuel chef d’état, Alassane Ouattara s’est déclaré ce Mercredi 06 Avril, favorable à leur retour au pays. 

Mais, la réconciliation en Côte d’ivoire, personne n'y croit véritablement. Et les signaux d’une accalmie trompeuse après la violente crise électorale du 3ème mandat qu'a connue le pays, se font de plus en plus alarmants. 

Les condamnations à des peines de 20 ans de prison contre l'ex président et son ancien ministre de la jeunesse, ne sont toujours pas levées, aucune mesure n’a été prise pour favoriser le retour des exilés politiques dont Guillaume Soro et d’autres personnalités Ivoiriennes culturelles ou politiques. Des centaines de prisonniers politiques restent incarcérés, malgré des concessions notables faites par l’opposition dans le sens d'un retour dans le jeu démocratique. 

En Côte d’ivoire, la situation politique reste tendue, et cela s’aperçoit même depuis l’extérieur. Dans un tweet posté ce Dimanche 11 Avril à l’occasion de la commémoration du 10ème anniversaire de l'assaut sur la résidence officielle du chef de l’état Ivoirien, qui avait abouti à la capture du prédécesseur d’Alassane Ouattara, l'ex DG de RFI et communicante politique du président du FPI Pascal Affi Nguessan observe : ‘’11 Avril 2011 : l’injustice et l’injustifiable à l’encontre de Laurent Gbagbo . 11 Avril 2021 : après la victoire de la justice, l’honneur d’un homme définitivement lavé. Et bientôt, le retour. Et maintenant, la réconciliation ? Les réconciliations ? Le temps est suspendu en Côte d’ivoire…’’. 

Une analyse froide de la situation qui révèle combien de fois, l'incertitude plane sur l'avenir de cette nation, abonnée depuis l’avènement du multipartisme en 1990, à la culture de la violence politique. 

Le pire dans cet imbroglio Ivoirien, c’est qu’au sommet de l’état, on semble s’être fermé à toute concession nécessaire, susceptible d’apaiser les tensions. 10 ans après le 11 Avril 2011, Laurent Gbagbo s’apprête a retourner dans un pays assis sur des braises, comme il en avait été lui-même un acteur décisif avant son extradition le 30 Novembre 2011.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara charles blé goude côte d'ivoire laurent gbagbo rfi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires