Sign in
Download Opera News App

 

 

Pourquoi le MGC ne réagit-il pas aux attaques de Boga Sako contre le président Laurent Gbagbo ?

Annoncée tambours battants depuis plusieurs semaines comme étant l'un des événements politiques les plus importants de cette fin d'année en Côte d'Ivoire, l'assemblée générale constitutive du Mouvement des Générations Capables( MGC) s'est pourtant tenue ce samedi 25 septembre au palais des Sports de Treichville sans la moindre surprise au niveau de la composition des membres de la délégation de l'ex première dame.

Simone Ehivet Gbagbo qui est la marraine du MGC était effectivement présente dans l'enceinte du palais des Sports de Treichville. Elle a pris la parole et s'est même évertuée a expliqué aux membres de ce mouvement ce que c'est une "VISION", et ce qu'elle attend de ses filleuls, avant de prendre congé de ceux-ci en compagnie de certains proches dont le député EDS de la circonscription électorale de Guiglo, Émile Guirieoulou.

À part donc cet ancien ministre de l'Interieur du président de Laurent Gbagbo et l'énigmatique docteur Boga Sako qui étaient présents, les autres " grosses têtes" que d'aucuns avaient annoncées au côté de Simone Ehivet Gbagbo à l'occasion de son déplacement à Treichville n'étaient visibles nulle part dans l'enceinte du palais des Sports. Ainsi, ceux qui piaffaient d'impatience de voir défiler sur le podium de grands noms, de nouveaux visages, de personnalités politiques de premier plan ou de la société civile ivoirienne, en sont aujourd'hui pour leurs frais.

Le séisme politique annoncé n'a pas eu lieu. La rupture de Simone Gbagbo avec ses anciens camarades du Front populaire ivoirien n'a non plus tenu ses promesses. On a plutôt assisté à une sortie peu élégante du Dr Boga Sako Gervais qui avait pourtant juré ces dernières semaines qu'il ne se consacrerait désormais qu'aux seules questions des Droits de l'Homme et de la formation qui va avec. Mais hélas, le fondateur de la FIDHOP qui rumine certainement une colère noire contre le président Laurent Gbagbo s'est servi de la tribune du MGC pour régler ses comptes à l'ancien chef d'État ivoirien.

Mouvement citoyen défendant, dit-on, un certain nombre de valeurs et de vertus, il appartenait donc logiquement à la direction du MGC de rectifier le tir, en se désolidarisant formellement de cette sortie de Boga Sako. Cette démarche responsable aurait eu pour avantage de prendre l'opinion nationale à témoin sur la neutralité ou la crédibilité de ce mouvement naissant. Mais hélas, 24 heures après les travaux de l'assemblée générale constitutive du Mouvement des Générations Capables, rien n'est entrepris dans ce sens, donnant ainsi du grain à moudre à tous ceux qui soutiennent que le MGC serait un mouvement anti-Gbagbo au service de l'ancienne première dame de Côte d'Ivoire.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

Boga Sako Laurent Gbagbo MGC

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires