Sign in
Download Opera News App

 

 

La tentation du parti unique en Afrique Noire francophone. Qui est à la manoeuvre ?

Sens giratoire au code de la route.

Le mot le plus usité en politique en côte d'ivoire est sans conteste le mot VIRER. Les médias titrant sur tel ou tel acteur qui vire généralement au parti au pouvoir, le RHDP. Point n'est besoin de gloser sur les motivations idéologiques, morales, spirituelles, ni de divergences de projet etc... C'est comme en application du code de la route ,respecter les panneaux de la faim, du financement des tutti quanti de suiveurs ,de blagueurs, de blogueur. ...Et mêmes de sicaires.

Autrefois les démarches étaient plus claires.

-il fallait assimiler un tant soit peu les valeurs ou l'idéologie de la formation politique choisie, pour la formation dans les organisations de jeunesses et le militantisme à la base.

Il fallait reconnaître et se faire connaître des camarades militants. Je me souviens que l'une des tâches premières était vendre le canard du parti à la criée sur la place publique, au marché du dimanche comme l'ont fait Jean-paul Sartre et Simone de Beauvoir pour le parti communiste français, d'autres pour le Rassemblement Démocratique Africains.

Aujourd'hui on est presque tenté de dire "...puisqu'il faut virer ,virons ." Personne n'en sera choqué tant qu'il y aura des internautes semi-lettrés, au Trocadero ou ailleurs pour surfer sur les malheurs des frères restés au pays...Bon j'exagère un peu!

En vérité comment ne pas exagérer quand les contradictions idéologiques ou de raisonnement, de logique sont si flagrantes que même la France des libertés et de la Révolution de 1789 y perd son latin et s'embrouille même par covid-19 interposé.

Que valent les mots sans être accompagnés de concepts? . Comment voulez-vous vous qu'on ne vire pas si on n'a pas de boussole ? Beaucoup de politiciens actuels ne connaissent ni leur culture de base ni de repères de combat politique ..Comment voulez-vous qu'ils ne soient pas comme ce coq sur le clocher à observer le sens giratoire au gré du vent ?

J'observe que les héros d'hier, les héraults de l'histoire. .comme Muhammed Aly "to be or not to be ! "Force est de constater aujourd'hui plus qu'hier que les pays africains sont logés à la tentation des partis uniques décriés dans les années 1990.



Feu Jacques Chirac disait alors au grand dam des l'intelligentsia africaine ,que L'Afrique n'était pas mûre pour le pluralisme démocratique. ..hélas. Les mandats anti-constitutionnels l'ont -ils démentis?

Bien au contraire des anciens présidents en ont tirés les leçons pour créer des cabinets d'affaires -conseils ,vendre des hôtels, d'équipes assurance-complets tous risques et tous azimuts ...Qui est fou ? Sinon bon je vais faire 2 choses :

-observer les mesures barrières anti covid

-aller voir le match au parc des princes .C'est le football qui fait rêver plus grand.

Content created and supplied by: Condor (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires