Sign in
Download Opera News App

 

 

DepuisTié-N’Diékro : Jeannot Ahoussou Kouadio menace les fauteurs de trouble dans le grand centre

Le Président Jeannot Ahoussou-Kouadio a entamé une nouvelle tournée dans le Département de Didiévi et plus précisément dans la sous-préfecture de Tié-N’Diékro les dimanche 31 octobre et lundi 1er novembre 2021. Pour cette première étape,  il a rencontré les populations deLandonou, Bendetanoukro, Salekro et Anougbekouadiokro.

Le choix du 31 octobre n’est pas fortuit. En effet, cette date marque le premier anniversaire des tristes événements qui ont émaillé l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 consécutivement à l'appel à la désobéissance civile lancé par une partie de l’opposition politique ivoirienne. Au cours de ces rencontres, le Président du Sénat a, d’abord adressé ses remerciements aux populations pour leur soutien et leurs prières pendant sa longue période de maladie. Il a, par la suite, rendu un vibrant hommage au Président Alassane Ouattara pour son soutien ainsi que pour ses actions au service du développement de la Côte d’Ivoire, et plus particulièrement des régions du grand centre.

Il s’est longuement entretenu avec ses parents sur les enjeux de la vie politique nationale avant de les exhorter à lui accorder leur soutien par une adhésion massive au RHDP, le parti dans lequel il a choisi de militer. Recueillant les doléances des populations, il en a satisfait quelque unes et promis de soumettre les plus importantes au Chef de l’Etat, le Président Alassane Ouattara qui a déjà réalisé d’importants projets de développement visibles et concrets dans le département de Didiévi. Le Président Jeannot Ahoussou-Kouadio a également tenu à revenir sur les actes de violence survenus durant la période de l’élection présidentielle d’octobre 2020. Pour lui, rien ne justifiait et ne justifie aujourd’hui encore ces actes de violence perpétrés pendant cette période ; surtout quand on connaît les conséquences désastreuses que les précédentes crises militaro-sociales ont eu sur le développement économique et social de notre pays et de cette région du pays, notamment.


C'est pourquoi, tout en fustigeant ces violences, Jeannot Ahoussou-Kouadio a invité les populations à s'abstenir désormais de poser des actes qui contrarient la cohésion sociale, la paix, la réconciliation nationale voire le développement de la Côte d’Ivoire. « Certains acteurs politiques ont poussé des jeunes gens dans la violence et dans la défiance de l’autorité de l’Etat.Aujourd’hui nous sommes le 31 octobre. Je tenais à venir leur dire que ce n’est pas bon. On a tenté de me dissuader à faire cette tournée mais j’ai tenu à venir ce 31 octobre, c’est cela le sens de ma tournée. Il faut que je leur parle. … Nous avons commencé dans les années 70-75 à tenir cette région, à nous occuper de nos parents et c’est avec une grande fierté et beaucoup d’humilité que nous continuons l’œuvre de contribution au développement que nous avons débuté alors que nous étions étudiants. Et aujourd’hui il se trouve des gens qui viennent, qui s’improvisent politiciens alors qu’ils ne vous apportent absolument rien.

Ils ne vous aiment pas plus que nous, nous on vous aime. Nous aimons nos villages, notre département c’est pour cela que nous sommes dévoués pour son développement. Quand on aime quelqu’un on ne lui dit pas d’aller faire palabre. … Je suis venu vous dire que je ne veux plus entendre parler de violence pour des raisons politiques ici.  Nous sommes dans une région paisible dans une savane paisible, nous sommes des gens paisibles. Il y a eu la rébellion ici, nous avons pu calmer nos parents dans les moments les plus durs, nous avons demandé à nos parents de ne pas riposter et ils n’ont pas riposté. On a calmé et la paix est revenue. Nous avons dit, comme il y a eu des morts, il ne faut pas qu’il y ait d’autres morts, à cause de ceux qui sont morts. C’est cela un homme. Quand tu as fait quelque chose et qu’il y a eu des morts, tu ne crées pas les conditions pour qu’il y ait d’autres morts… ».

Prenant la parole, le chef du village d’Anougbekouadiokroa déploré les actes posés et s’en est excusé auprès du Président du Sénat, au nom des populations et plus particulièrement des jeunes. Il a indiqué que le message est bien passé en le priant de bien vouloir porter leurs excuses au Président Alassane Ouattara. Au terme des échanges, les populations de Landonou, Bendetanoukro, Salekro et Anougbekouadiokroont exprimé au Président Jeannot Ahoussou-Kouadio leur reconnaissance pour sa présence constante à leurs côtés et se sont engagées à l’accompagner et à le soutenir pour bénéficier des réalisations en matière de développement.

Eugène YOBOUET

Content created and supplied by: Eugy_Yobouet (via Opera News )

alassane ouattara depuistié-n jeannot ahoussou kouadio président jeannot ahoussou-kouadio rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires