Sign in
Download Opera News App

 

 

Alassane Ouattara ne se laisse pas émouvoir par le retour de Gbagbo

Alassane Ouattara garde la tête froide face à la forte médiatisation de l'acquittement définitif de son rival Laurent Gbagbo. Il ne semble pas être impacté par la frénésie qui s'empare de la presse mondiale et de différents acteurs politiques du pays.

Laurent Gbagbo est désormais libre après dix ans d'empêtrement dans un imbroglio judiciaire internationale. Lui et Charles Blé Goudé qui la rejoint dans les geôles de la CPI étaient accusés de crime contre l'humanité en rapport avec la crise post-électorale de 2010. Le 31 mars dernier, la Cour Pénale Internationale a décidé de les relaxer faute de preuves pouvant les incriminer sérieusement.

CPI : Libération totale de Gbagbo et Blé Goudé, les Ivoiriens retiennent le  souffle

Ils sont donc libres. Laurent Gbagbo peut revenir dans son pays. Son retour glorieux se prépare dans la ferveur partisane au FPI. Il faut dire que ce ne sont que les partisans du FPI qui sont bien les seuls à être pris d'une indescriptible frénésie. A côté d'eux, la presse internationale ne manque pas de faire de cette libération sa une et de retourner dans tous les sens cette actualité chaude. Jeune Afrique, un média très introduit dans les milieux diplomatiques et politiques d'Afrique se lance même dans des révélations à couper le souffle.

Discours du Président de la République – Cérémonie d'investiture du Premier  Président de la troisième République – Islam info

On apprendra entre autre que l'ex prisonnier de la Haye ne vivra plus avec sa compagne de longue date, Simone Gbagbo. Il lui préfère Nady avec qui il aménagera. Une autre indiscrétion de Jeune Afrique fait savoir qu'Alassane Ouattara aurait déjà envoyé des émissaires à Laurent Gbagbo pour négocier son retour. D'aucun pourrait interpréter ce geste d'ADO, comme un geste de résignation. Il n'en est rien ! Alassane Ouattara reste toujours le maître incontesté du jeu politique en Côte d'Ivoire. Pour preuve, certains médias avaient révélé le contenu du message porté par les émissaire de l'actuel chef d'Etat ivoirien. Ils sont allés lui dire que son retour ne gênait aucunement le pouvoir en place qui se chargerait de l'organiser le plus dignement possible en lui accordant les avantages liés à son statut d'ancien chef d'Etat comme il le souhaite. Cependant, en contrepartie Gbagbo devrait s'engager à ne pas perturber l'atmosphère politique ivoirien. il se susurre qu'Alassane Ouattara lui exige la retraite politique pour laisser place à la nouvelle génération. Une chose que Laurent Gbagbo serait peu enclin à vouloir faire. Il l'a dit, il rêve encore du fauteuil présidentiel.

Cérémonie d'investiture du Président Alassane Ouattara: douze Chefs d'Etat  et de Gouvernement attendus ce lundi 14 décembre à Abidjan (Communiqué) -  Abidjan.net

Très loin de s'émouvoir du retour prochain du messie des partisans du FPI, Alassane Ouattara, très pragmatique est entrain de baliser le terrain de son retour. Interrogé sur le sujet lors de la campagne présidentielle d'octobre 2020 par les chaînes internationales, Alassane Ouattara avait déjà montré sa sérénité quant au traitement de ce dossier. Il a laissé entendre qu'il n'accorderait le retour de Gbagbo qu'à la fin du procès en cours à la CPI et c'est ce qu'il est entrain de se produire. C'est donc à froid qu'il gère le dossier Gbagbo, sans précipitation, sans état d'âme aussi.

Côte d'Ivoire: Les coulisses de l'investiture d'Alassane Ouattara

Même si de retour en Côte d'Ivoire, Gbagbo décidait de relancer les hostilités, cela ne sera pas un combat de trop pour Alassane Ouattara. Alassane Ouattara, on le sait n'est pas dans l'émotion. C'est un fin calculateur, un politicien très rusé et cela lui réussit jusqu'à présent. Il sait combattre âprement ses adversaires qui se retrouvent très vite dans les travers. Gbagbo peut lui même en témoigner. Soro Guillaume qui a oser se mesurer à son mentor est aujourd'hui en exile. Alassane va dans les prochains jours donner des signes de détente en accordant la grâce présidentielle ou l'armistice à Laurent Gbagbo et à certains de ses partisans sont le coup des sanctions judiciaires ivoiriennes. Mais cela ne doit pas être considéré comme de la faiblesse, mais juste des actions pour apaiser le climat politique qui souffre de réchauffement. C'est dans l'ordre simple des choses.

Investiture d'Alassane Ouattara : célébration du RHDP Paris - YECLO.com

Content created and supplied by: JAKMA (via Opera News )

alassane ouattara charles blé cpi laurent gbagbo simone gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires