Sign in
Download Opera News App

 

 

Successions de feu le PM Hambak avait-il déjà choisi ses héritiers à Abobo et à Séguéla avant sa mort ?

Avec la cérémonie du sacrifice du 40ème jour du rappel à Dieu, de l'ancien Premier Ministre, Hamed Bakayoko, le dimanche 18 avril 2021 à Séguéla, les lumières viennent de s'éteindre sur les obsèques du défunt.

Après les postes de nominations dont les successioonq ont été faites avec les nominations d'Achi Patrick à la Primature et Tené Brahima Ouattara, à la défense parle Président de la République (PR), Alassane Ouattara,, il est de plus en plus question du choix des successeurs qui vont héritier de les immenses responsabilités politiques aux postes électifs qu'il occupait à la tête de la Commune d'Abobo, dans le District Autonome d'Abidjan, en tant que Maire et à Séguéla, sa ville d'origine, où il était le député.

La question sur le débat des successions d'Hamed Bakayoko à la tête de la mairie d'Abobo et dans siège de député de la circonscription électorale de Séguéla Commune, commence à faire débat dans l'opinion publique.

Selon les dispositions légales, il faut procéder par voie de vote pour pourvoir à ses successions dans les deux situations.


A Abobo, où il était le Maire de la commune, son remplacement par un renouvellement de la municipalité. Seul le conseil municipal constitue le collège électoral.

A cette occasion, on procède par vote au renouvellement de toute toute la municipalité. C''est à dire le poste de Maire qu'occupait Hamed Bakayoko et ceux de ses Dix (6), adjoints sont soumis à élection ouverte à tout conseiller municipal.

Quant à sa succession dans la circonscription électorale de Séguéla Commune pour pourvoir à son remplacement en tant que député, il faut réorganiser les élections législatives qui n'ont pas pu être tenues du fait de son décès quatre jours après le vote qu'il avait d'ailleurs largement remporté.

A Abobo où plusieurs grosses têtes sont dans le conseil municipal dans lequel certaines personnalités du parti au pouvoir sont dans la municipalité, les réseaux sociaux annoncent déjà une rude bataille en coulisses.

Dans le lot, le nom Kandia Camara semble transcender et est le plus cité. La présence de la nouvelle Ministre d'État, Ministre des Affaires Etrangères de Côte d'Ivoire, en tant que chef de délégation pour diriger toutes les activités de la mairie d'Abobo depuis le décès d'Hambak, comme ce fut le cas lors des sacrifices du 40ème jour cdu défunt à Séguéla, semble donner du crédit à cette thèse.

Pour certains, Kandia Camara était déjà le choix d'Hamed Bakayoko de qin vivant, lors de nombreuses actions du conseil municipal

Pour la reprise des législatives à Séguéla, Diomandé Mamadou dit Madi, qu'il a choisi depuis les élections législatives de 2016 comme son suppléant, semble tenir la dragée haute à toute opposition.

Le défunt qui a décelé en lui d'énormes quantités de générosité, à son image, l'a fait adopter par les populations de Séguéla.

C'est lui qui a dirigé l'équipe de campagne jusqu'à la victoire, lors des législatives dernières, pendant que le candidat titulaire était sous soins médicaux en Europe.

Là aussi, certaines populations n'hésitent pas à dire que son suppléant fut le choix du défunt avant sa mort. Puisque Hamed Bakayoko qui était convaincu qu'il serait ministre,il a cédé son poste de député à l'honorable Diomandé Mamadou Madi, en bonne posture pour le remplacer à Séguéla.

Dans tous les cas, les instances du RHDP auront leurs mots dans ses choix du successeur de celui qui fut grosse tête du parti présidentiel.

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

alassane ouattara hamed bakayoko pm . hambak primature

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires