Sign in
Download Opera News App

 

 

Gros cafouillage au sein de l'UE hier ! Les 27 peinent à s'accorder sur l'embargo du pétrole russe.

On ne le dira jamais assez, les hydrocarbures russes sont un énorme os dans la gorge de l' Union Européenne, et cela depuis le début de la guerre en Ukraine le 22 février 2022. Comment l' Union Européenne en est arrivée là ? En effet, les pays occidentaux se sont insurgés contre l'invasion russe en Ukraine. Aussi, Washington et ses alliés ont imposé à Moscou une série de sanctions diplomatiques et économiques. Moscou qui, en retour, n'entendait pas se laisser faire va obliger les européens à payer son gaz et son pétrole en rouble (la monnaie russe) ou tout simplement fermera le robinet aux pays européens, très dépendants de ses hydrocarbures. Cette décision poutinienne provoquera la fureur des occidentaux. Par conséquent, l' Union Européenne aurait décidé de mettre un embargo sur le pétrole russe afin d'affaiblir Moscou. Néanmoins, la question de la dépendance de certains pays européens vis-à-vis des hydrocarbures russes demeure un véritable casse-tête chinois à résoudre.

A en croire Business AM ce mardi 17 mai 2022, les 27 pays membres de l'Union Européenne accompagnés de l'Ukraine se seraient réunis hier, 16 mai 2022, à Bruxelles afin de s'accorder sur l'embargo du pétrole russe. Ce qui a été un véritable échec tant les 27 ont glissé dans un gros cafouillage au cours de la réunion. Business AM explique que les ministres des affaires étrangères n'ont pas pu dégager un accord sur l'embargo du pétrole russe. Au contraire, la Lituanie aurait menacé la Hongrie de Victor Orban de lui couper son approvisionnement en hydrocarbures russes via l'Ukraine. Par ailleurs, la Bulgarie, la République Tchèque, la Slovaquie et la Hongrie auraient demandé des exemptions et des garanties. Ces exemptions et garanties d'approvisionnement demandés par ces 4 pays leur permettraient de s'accorder sur l'embargo du pétrole russe avec les autres pays membres de l'Union Européenne.

Business AM explique que la pomme de discorde se situe principalement au niveau du délai de l'embargo. De toute manière les négociations dureront tout le mois de mai puisque les 27 envisagent de se réunir les 30 et 31 mai prochain pour enfin trouver un éventuel accord.

Content created and supplied by: Arianablessings (via Opera News )

Moscou Ukraine Union Européenne

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires